/weekend
Navigation

«Immortel»: thriller scientifique à couper le souffle

JR Dos Santos
Photo courtoisie, Nicolas Du Pasquier J.R. Dos Santos

Coup d'oeil sur cet article

J.R. Dos Santos, présentateur vedette de la chaîne de télévision publique portugaise depuis plus de 25 ans et auteur du best-seller La Formule de Dieu, s’est penché sur le futur de l’humanité dans son nouveau livre, Immortel. Le roman addictif, basé sur des recherches scientifiques, raconte comment l’humanité telle que nous la connaissons se dirige vers l’immortalité.

« Il y a quelques années, j’ai écrit un roman, La Formule de Dieu, qui parlait des preuves scientifiques de l’existence de Dieu. Le livre parlait du rôle de l’humanité dans le grand Tout. J’ai pensé que ce serait intéressant de détailler comment l’humanité allait remplir sa mission », explique J.R. Dos Santos, en entrevue par courriel. 

 Dans l’histoire, un grand scientifique chinois annonce la naissance de deux bébés génétiquement modifiés puis disparaît mystérieusement. 

 Un Américain se présentant comme un scientifique travaillant pour la Défense américaine contacte Tomas Noronha, le professeur d’histoire spécialisé en cryptologie, héros de La Formule de Dieu, à Lisbonne. Tomas découvre alors les enjeux derrière le grand projet des « Huit Immortels » chinois. 

 J.R. Dos Santos s’est basé sur des recherches avancées pour développer son intrigue. Ce qui l’a étonné le plus a été de réaliser que les êtres humains étaient sur le point de devenir immortels. « En fait, il y a des scientifiques qui croient que le premier être humain qui ne mourra jamais est déjà né. Mince alors, j’espère que c’est moi ! », écrit-il.

 Ce qui le dérange le plus au sujet de l’intelligence artificielle, c’est que cela concerne directement la fin de l’humanité telle que nous la connaissons, et son remplacement par quelque chose d’autre. 

 « Quand je dis la fin, je ne veux pas dire la fin, dans le genre Terminator, mais plutôt d’une manière subtile. L’humanité est en train de disparaître, de la même façon que l’Australopithèque a disparu. L’Australopithèque s’est éteint et les humains ont pris sa place. Maintenant, il y a quelque chose de nouveau qui remplace tranquillement les humains, comme nous avons autrefois remplacé l’Australopithèque. C’est ça, l’intelligence artificielle. Ça fait peur, n’est-ce pas ? »

 Pour J.R. Dos Santos, les assistants virtuels – il en est question dans le roman – sont un spectacle secondaire. « Le problème, c’est que l’intelligence artificielle est une boîte noire. Vous savez ce que vous mettez dedans, vous savez ce qui en sort, mais vous ne savez pas du tout ce qui se passe dans l’ordinateur. »

 Il précise. « Qu’arriverait-il si l’ordinateur était en train de changer les humains et de les remplacer ? En fait, nous avons des indices que cela est en train de se produire. Et je ne veux pas dire que ça se fait, d’une manière conspirationniste. Je veux dire que nous sommes présentement sur cette trajectoire. »

 Sommes-nous vraiment en voie de ne plus mourir ? Et quand cela pourrait-il se produire ? « En me basant sur la loi de Moore et son développement exponentiel, je dirais que ça se passera dans quelques décennies. Les scientifiques ont déjà nommé le moment où cela va se produire : cela s’appelle la Singularité. C’est à ce moment qu’on deviendra immortels et que les ordinateurs vont prendre le contrôle. »

Un anti-héros

 On s’attache vite à Tomas Noronha, son professeur d’histoire très cultivé, de nature tranquille, qui est précipité au cœur de l’action. « Tomas est un anti-héros », commente l’écrivain. « Je veux dire par là qu’il est intelligent et débrouillard, certes, mais qu’il a plusieurs défauts. Il cède facilement à la tentation et il a une façon bien particulière de se plonger dans le pétrin. Donc, il est humain. C’est ce que j’aime de lui. Un humain brillant, mais néanmoins un humain. »  

  • Jose Rodrigues Dos Santos est journaliste, reporter de guerre et présentateur vedette du téléjournal de 20 h au Portugal depuis plus de 25 ans. 
  • La saga Tomas Noronha compte maintenant sept livres et a été traduite en 18 langues. 
  • Les droits d’adaptation cinématographiques de plusieurs de ses romans ont été vendus à plusieurs producteurs.  
  • Il travaille sur son prochain roman.  

EXTRAIT 

Immortel<br/>
J.R. Dos Santos<br/>
Éditions Hervé Chopin<br/>
577 pages
Photo courtoisie
Immortel
J.R. Dos Santos
Éditions Hervé Chopin
577 pages

« Le professeur Yao Bai est la plus haute autorité chinoise en matière de nouvelles technologies, dit l’homme de la DARPA sans répondre directement. Ses étudiants l’appellent même Xian Lao. Les autorités chinoises ont officieusement baptisé l’opération qu’il dirige ¢. Est-ce que ces expressions vous disent quelque chose ? Le Portugais comprit que son interlocuteur testait ses compétences d’historien.

- Xian Lao signifie, si je ne me trompe pas, “grand-père immortel”. Et Pa-hsien est l’expression couramment utilisée pour désigner les Huit Immortels. “Projet Huit Immortels”. C’est bien sûr une référence au mythe des Huit Immortels, les légendaires xian qui, selon la mythologie chinoise, connaissent tous les secrets de la nature, y compris l’élixir de vie. »