/news/politics
Navigation

Réforme de scrutin: des organismes mettent la pression sur la CAQ

Coup d'oeil sur cet article

Des organismes membres de la Coalition pour la réforme électorale maintenant! ont mis la pression sur le gouvernement Legault, dimanche, afin qu’il poursuive le processus législatif promis pour la réforme du scrutin électoral.

«Avec le dépôt du projet de loi 39 en septembre 2019, le gouvernement a fait un bon bout de chemin. Mais il faut qu’il finisse le travail et respecte sa parole», a ainsi avancé par voie de communiqué la présidente de la Centrale des syndicats du Québec et porte-parole de la Coalition, Sonia Ethier.

Le projet de loi adopté le 8 octobre dernier prévoit l’instauration d’un mode de scrutin proportionnel mixte, mais l’avancement de la réforme est au point mort alors qu’il reste moins de trois mois pour son adoption.

«M. Legault doit faire preuve de courage politique. Il serait extrêmement dommage de passer à côté de cette fenêtre historique, fenêtre qui pourrait se refermer pour des années en alimentant encore un peu plus le cynisme de la population envers les personnes élues», a ajouté Mme Ethier.

Le Directeur général des élections du Québec a par ailleurs rappelé que la loi doit être adoptée d’ici juin afin de préparer un référendum en même temps que les prochaines élections générales prévues en octobre 2022.

Les quelque 80 organismes membres de la coalition se sont également dits prêts à se rendre devant l’Assemblée nationale dans les prochaines semaines.