/news/currentevents
Navigation

Violence conjugale: pluie d’accusations devant les tribunaux

En seulement cinq ans, le nombre de dossiers de violence conjugale a bondi de 45%

Coup d'oeil sur cet article

Le nombre d'accusations reliées à la violence conjugale a explosé de 45 % depuis cinq ans au Québec en raison d'une augmentation de ce fléau, mais aussi grâce à une plus grande conscientisation, selon des experts.

• À lire aussi: Meurtres conjugaux: des crimes qui hantent des proches de victimes

• À lire aussi: Féminicides: la Fédération des maisons d’hébergement pour femmes lance un cri d’alarme

Depuis 2015, le nombre d’accusations criminelles devant les tribunaux de la province est passé de 11 476 dossiers à 16 676 en 2020, soit 45,31 % de plus, selon des données du ministère de la Justice obtenues par Le Journal.   

  • Écoutez la porte-parole de l'Alliance des maisons d'hébergement de 2e étape, Gaëlle Sedida avec Benoit Dutrizac sur QUB Radio:   

Cela regroupe notamment des chefs de harcèlement, de menaces, d’agression sexuelle, d’homicide, de voies de faits déposés dans un contexte de violence conjugale. 

Certains palais de justice enregistrent des hausses considérables, comme à Joliette, par exemple, où le nombre d’accusations a augmenté de 612,5 % en cinq ans, ou encore à Granby (+216,47 %), à Saint-Joseph-de-Beauce (+150 %) et à Salaberry-de-Valleyfield (+162,43 %) pour ces mêmes périodes. 

  • Écoutez la chronique judiciaire de l’ex-juge Nicole Gibeault à QUB radio  

Facteurs

Pour Catherine Rossi, professeure à l’École de travail social et de criminologie à l’Université Laval, plusieurs facteurs sont à prendre en compte pour comprendre ces chiffres.

« D’abord les femmes aussi sont de plus en plus informées de ce qu’est la violence conjugale, qui commence avant les coups. Elles sont beaucoup moins tolérantes face à la violence et au contrôle, explique-t-elle. Et on a aussi une prise de conscience judiciaire, le personnel de justice est plus sensible [à la question de la violence conjugale]. »

« Mais il ne faut pas non plus oublier les causes réelles de cette augmentation, c’est simplement la hausse de la violence conjugale », ajoute-t-elle.

Une femme de 29 ans était dans un état critique après avoir été agressée hier par son conjoint dans leur appartement de LaSalle.
Capture d'écran, TVA Nouvelles
Une femme de 29 ans était dans un état critique après avoir été agressée hier par son conjoint dans leur appartement de LaSalle.

Encore hier, une femme de 29 ans s'est retrouvée dans un état critique après avoir été battue par son conjoint à LaSalle, à Montréal.

Vendredi, Nadège Jolicœur a été tuée par son conjoint dans un taxi à Montréal, le 6e féminicide en moins de deux mois.

Pandémie

Dans la dernière année, cette hausse s’explique aussi par la pandémie en 2020, indique-t-elle.

Entre 2019 et 2020, les dossiers d’accusations criminelles ont augmenté de 8,7 % pour l’ensemble du Québec. Certaines régions se démarquent tristement en accusant des augmentations de 90 % (Granby), 51 % (Laval) et 25 % (Québec) durant cette période.

Pour Manon Monastesse, directrice générale de la Fédération des maisons d’hébergement pour femmes, ces chiffres ne représentent que la pointe de l’iceberg.

« Il y a vraiment un angle mort au niveau des cas réels de violence conjugale, on n’a vraiment pas le portrait de la situation », déplore Mme Monastesse, qui s’inquiète d’une recrudescence des appels dans les maisons d’hébergement et à SOS violence conjugale, démontrant une « situation critique ». 

De son côté, Normand Brodeur, professeur à l’École de travail social et de criminologie à l’Université Laval, indique que les organismes qui viennent en aide aux hommes aux comportements violents croulent aussi sous les demandes.

– Avec Sarah Daoust-Braun et Philippe Langlois

Dossiers ouverts par année        

Palais de
justice
2015 2016 2017 2018 2019 2020 2019 vs
2020
2015 vs
2020
Ensemble
du Québec
11 476 11 630 12 129 12 974 15 342 16 676 8,70 % 45,31 %
Montréal 3472 3589 3859 3993 4165 3908 - 6,17 % 12,56 %
Québec 869 824 851 885 1004 1262 25,70 % 45,22 %
Longueuil 1051 1201 1172 1142 1224 1177 - 3,84 % 11,99 %
Laval 441 426 322 602 878 1084 23,46 % 145,80 %
Salaberry-de-
Valleyfield
346 327 447 578 796 908 14,07 % 162,43 %
Joliette 112 376 361 313 527 798 51,42 % 612,50 %
Granby 85 93 108 119 141 269 90,78 % 216,47 %
Roberval1151096210819125332,46 %120,00 %
Saint-Joseph-
de-Beauce
627010410212715522,05 %150,00 %
Chibougamau19182929407177,50%273,68%
Matane 7 19 10 30 37 41 10,81% 485,71%

*Quelques régions présentées seulement Source ministère de la sécurité publique


Si vous êtes victime de violence conjugale, contactez SOS Violence conjugale au 1 800 363-9010 / consultez le https://sosviolenceconjugale.ca/fr

À VOIR AUSSI: