/news/transports
Navigation

[EN IMAGES] Le vélopartage débutera à Québec à la mi-juillet

Le service lancé un mois et demi plus tôt que prévu

Coup d'oeil sur cet article

À Québec, le nouveau service de vélopartage sera lancé un mois et demi plus tôt que prévu, soit à la mi-juillet 2021. Lors de la première année de mise en service, 100 vélos électriques seront disponibles dans dix stations essentiellement concentrées dans l’arrondissement de La Cité-Limoilou.

Le tarif pour utiliser les vélos sera connu au début d’avril, mais Rémy Normand, président du Réseau de transport de la Capitale (RTC), a assuré, lors de l’annonce de mardi, qu’il sera « abordable ». Le paiement se fera en ligne à partir d’une application.  

Photo courtoisie, RTC

« Prenons les 100 premiers comme un projet pilote. Il faut démarrer la chose. J’aimerais que la population l’adopte », a mentionné le maire Labeaume en faisant savoir qu’il avait lui-même utilisé le vélo à deux reprises.  

Photo courtoisie RTC

Le maire a insisté pour dire qu’il est « le client parfait » pour ce vélo électrique facile d’usage et qui peut autant séduire les résidents que les touristes. Régis Labeaume a dit avoir de plus en plus « le goût d’en faire », particulièrement dans ce contexte de pandémie où les activités autorisées sont limitées. 

Photo courtoisie, RTC

« Si, au total, ça me permet d’avoir un entraînement qui correspond à une marche rapide, c’est déjà un gain. Je peux avoir du plaisir parce qu’il est très facile à manier. Et si ça me permet de me promener en ville malgré la topographie, c’est un plus », a-t-il énuméré. 

Les dix premières stations seront situées sur la 3e Avenue, à la Gare du Palais, à la Place des Canotiers, à l’hôtel de ville, à la Place D’Youville, dans Saint-Roch, sur la rue Saint-Vallier Ouest, à l’Église Saint-Jean-Baptiste, au parc de la Francophonie et sur l’avenue Cartier.

Photo courtoisie RTC

Contrat de 8,5 millions $

C’est PBSC Solutions Urbaines, une compagnie de Longueuil, qui a remporté ce marché de 8,5 millions $. Cette entreprise offre un service semblable dans 40 villes à travers le monde. Les vélos sont construits par l’entreprise saguenéenne Devinci. Un deuxième appel d’offres pour « àVélo » sera bientôt publié pour choisir le fournisseur qui se chargera de la gestion des services logistiques.

La Ville calcule que le coût total de ce service sera entre 25 et 30 millions $ sur 10 ans. À l’horizon de 2024, il devrait y avoir 100 stations et 1000 vélos en libre-partage à Québec. 

L’autonomie des batteries de ces vélos électriques est de 70 km. Dans un premier temps, le changement de batteries se fera par le futur fournisseur de services logistiques et cela devrait prendre 60 secondes seulement chaque fois. À terme, le rechargement devrait se faire de façon automatique. 

Doté d’un moteur électrique, le vélo peut atteindre une vitesse de 32 km/h. Son écran indique la vitesse, la distance ainsi que l’autonomie de la batterie.

La liste des dix stations pour la première année de mise en service   

  • 3e Avenue (Limoilou)      
  • Gare du Palais (Vieux-Port)      
  • Place des Canotiers (Vieux-Port)      
  • Hôtel de ville (Vieux-Québec)      
  • Place D’Youville (Vieux-Québec)      
  • Lieu à déterminer (Saint-Roch)      
  • Rue St-Vallier Ouest (Saint-Sauveur)      
  • Église Saint-Jean Baptiste (Saint-Jean-Baptiste)       
  • Parc de la Francophonie (Colline parlementaire)      
  • Avenue Cartier (Montcalm)