/news/society
Navigation

Budget Girard: peu d’argent frais aux refuges pour femmes

Coup d'oeil sur cet article

Les maisons d’hébergement pour femmes recevront 4,5 M$ de plus par année, bien loin des montants réclamés par les organismes de lutte contre la violence conjugale.

• À lire aussi: Budget Girard: la pandémie coûtera près de 30 G$ au trésor public

• À lire aussi: Finances du Québec: 10 choses à retenir du budget Girard

Le budget Girard était attendu de pied ferme par les partis d’opposition à l’Assemblée nationale, qui réclamaient une hausse substantielle pour ces ressources, dans la foulée des sept meurtres de femmes qui ont frappé le Québec en autant de semaines.  

Au total, les centres pour femmes obtiendront 22,5 M$ supplémentaires sur cinq. L’an dernier, 120 M$ avaient déjà été débloqués pour les maisons d’hébergement sur cinq ans. 

Le budget Girard prévoit un autre 10,4 M$ sur cinq ans en matière de condition féminine, dont 8,4 M$ cette année pour lutter contre les violences sexuelles et promouvoir l’égalité hommes-femmes.    

  • Écoutez l'entrevue de Pierre Nantel avec le ministre des Finances Éric Girard sur QUB radio:    

Pour la co-porte-parole de Québec solidaire, Manon Massé, il s’agit carrément d’une « insulte », au vu des besoins. « C’est l’échec de M. Legault, qui me répondait pas plus tard que les derniers jours, à ma question en chambre, qu’il allait y avoir les sommes adéquates dans le budget. Ce n’est pas ce que je vois », a-t-elle déploré.  

À ses côtés, le député solidaire Vincent Marissal s’est étonné d’entendre le gouvernement dire que des sommes supplémentaires seront ajoutées si nécessaire, alors que les organismes crient à l’aide depuis plusieurs semaines. 

Hausses demandées 

Le Parti libéral du Québec souhaitait que le gouvernement Legault double les sommes destinées cette année aux maisons d’hébergement pour femmes victimes de violence conjugale.

L’enveloppe serait ainsi passée de 24 M$ à 48 M$ afin de répondre aux besoins croissants. 

De son côté, le Parti québécois chiffrait la hausse nécessaire à 70 M$ supplémentaires pour l’année à venir.  

Tous deux se sont dits déçus, jeudi.   

  • Écoutez La rencontre Dutrizac-Dumont sur QUB radio:  

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.

Situation « sérieuse »

En conférence de presse, le ministre des Finances, Eric Girard, a reconnu que la situation est « extrêmement sérieuse ».

« Avec le budget 2020-2021, celui d’il y a un an, nous avions augmenté le budget des maisons d’hébergement de 30 %. [...] Avec les sommes qu’on ajoute, ça va amener le taux de croissance jusqu’à 40 % sur trois ans », a souligné le ministre.  

Mais étant donné les récents reportages qui ont fait état d’un délai d’un an pour le versement des dernières augmentations aux centres pour femmes, le PLQ avait une proposition pour le gouvernement Legault : versez dès maintenant les sommes des deux années à venir.

  • Écoutez l'entrevue avec Manon Monastesse, DG de la Fédération des maisons d’hébergement pour femmes sur QUB radio