/news/coronavirus
Navigation

Vaccination : les événements indésirables extrêmement rares au Canada

Coup d'oeil sur cet article

Les autorités sanitaires du pays ont déclaré que les événements indésirables graves associés à la vaccination étaient extrêmement rares au pays et que chacun ferait l’objet d’une enquête médicale approfondie.

• À lire aussi: Tous les développements de la pandémie

• À lire aussi: AstraZeneca annonce que son vaccin est efficace à 76%

Au total, 320 cas d’effets secondaires indésirables ont été jugés graves depuis le début de l’effort de vaccination, selon le Docteur Howard Njoo, sous-administrateur en chef de l'Agence de la santé publique du Canada.

Cela représente 1 cas pour 12 000 doses administrées au pays, soit 0,008 %.  

  • Écoutez l'expoert en virologie Benoit Barbeau avec Benoit Dutrizac sur QUB Radio:   

Il y a eu 2530 signalements d'événements indésirables, graves ou non, qui ont été signalés après vaccination, alors que de plus de 4,3 millions de doses de vaccins contre la COVID-19 qui ont été administrées au Canada.

Cependant, le Dr Njoo a souligné que ces «ne sont pas forcément liés au vaccin ou au processus de vaccination», mais peuvent être survenus pour une raison inconnue.

«À ce jour, aucun problème inattendu quant à l’innocuité des vaccins n’a été décelé au Canada», a-t-il précisé.

De nouvelles directives concernant AstraZeneca

Malgré l’extrême rareté des cas graves, les autorités sanitaires ont donné de nouvelles directives aux professionnels de la santé concernant les symptômes à surveiller après l’administration du vaccin d’AstraZeneca et sa version Covishield, produite en Inde.

Santé Canada a donc mis à jour une liste de signes à surveiller suite à l’analyse sur de «rares cas de caillots sanguins associés à un faible taux de plaquettes sanguines», après l’administration du vaccin d’AstraZeneca.

Santé Canada énumère certains symptômes comme de l’essoufflement, des enflures aux jambes et des douleurs abdominales après la vaccination.

«Des événements indésirables bénins et temporaires, comme des maux de tête, de la fièvre, de la fatigue ou une sensibilité au point d’injection, sont fréquents après tout vaccin», a nuancé le ministère fédéral de la Santé.

Se vantant que le pays possède un système de surveillance des vaccins «rigoureux», Santé Canada soutient que «le vaccin d’AstraZeneca continue d’être sûr et efficace pour les protéger contre la COVID-19» et encourage les Canadiens à «se faire vacciner au moyen d’un des vaccins homologués au Canada».

  • Écoutez l'analyse de Caroline St-Hilaire et d'Antoine Robitaille avec Benoit Dutrizac sur QUB Radio:

Même si les provinces administrent la version fabriquée en Inde Covishield du vaccin d’AstraZeneca, les autorités sanitaires ont affirmé surveiller l’utilisation des autres vaccins contre la maladie de COVID-19 pour prendre les mesures qui s’imposent en cas de problème.

À VOIR AUSSI | La semaine éprouvante d’AstraZeneca, en 3 minutes  

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres