/news/coronavirus
Navigation

COVID-19: la Gaspésie et la Côte-Nord passent en zone jaune

Coup d'oeil sur cet article

Depuis vendredi, la Côte-Nord et la Gaspésie se retrouvent en zone jaune. Un changement de niveau d'alerte qui s'accompagne d'assouplissements qui sont plus que bienvenus par les citoyens.

• À lire aussi: COVID-19: nuage de plus en plus sombre sur Québec

• À lire aussi: Tous les développements de la pandémie

«C'est une grande journée. On a assez fait attention et là on peut en profiter un peu», a lancé un citoyen de Sainte-Anne-des-Monts à TVA Nouvelles.

En effet, depuis vendredi, fini le couvre-feu pour ces régions.

«On est dans une région où on a un seul cas actif sur tout le territoire, donc ça ne change rien qu'on prenne une marche le soir à 10h. Les gens de Baie-Comeau sont contents», a souligné le maire de Baie-Comeau, Yves Montigny.

Désormais, 12 personnes peuvent prendre part à des activités sportives extérieures et intérieures.

Aussi, les occupants de deux résidences privées peuvent se retrouver sous le même toit.

«De côtoyer des gens qu'on ne pouvait pas voir, je pense que oui, ça va faire du bien aux gens, ça va alléger un peu la pression et l'anxiété des gens», a expliqué une résidente de Sainte-Anne-des-Monts.

Deux bulles familiales habitant une zone jaune peuvent également s'asseoir à la même table au restaurant, et ce, sans limite de personnes. La même règle s'applique aux bars, qui peuvent d'ailleurs rouvrir leurs portes.

«Les gens de Matane pouvaient venir manger dans les restaurants de la région, mais à partir de ce soir, ce n'est plus possible. Cependant, on ne s'en plaint pas. On est heureux d'être en zone jaune, mais il va y avoir une période d'adaptation», a indiqué David Dubreuil, directeur des opérations chez Hôtel & cie.

Prudence

Si les assouplissements sont très bien accueillis de tous, les élus des deux régions demeurent prudents.

«Nos deux régions limitrophes, le Bas-Saint-Laurent, le Saguenay–Lac-Saint-Jean, sont des régions où il y a une croissance importante du virus et le nombre de cas augmente, alors il faut rester très vigilant», a indiqué le maire de Baie-Comeau.

«Du coin de l'œil, on regarde beaucoup et très attentivement ce qui se passe au Bas-Saint-Laurent, alors il faut se réjouir, mais aussi rester aux aguets», a ajouté le préfet de la Haute-Gaspésie, Allen Cormier.

Vendredi, il n'y avait aucun nouveau cas de COVID-19 en Gaspésie, alors qu'il ne restait plus que deux cas actifs sur tout le territoire.

À VOIR AUSSI 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.