/investigations
Navigation

COVID-19: la courbe des vaccins inquiète

COVID Que 20200521
Photo Pool Ryan Remiorz / La Presse Canadienne François Legault a reçu sa dose de Pfizer-BioNTech hier après-midi à Montréal.

Coup d'oeil sur cet article

On pourrait penser, en voyant tour à tour Christian Dubé, Marguerite Blais et François Legault défiler devant les photographes avec une aiguille dans le bras, que la campagne de vaccination contre la COVID-19 roule à toute vapeur. Mais est-ce bien le cas ?

• À lire aussi: Montée des variants: «On voit le début d’une 3e vague», prévient Legault

• À lire aussi: [EN IMAGES] François Legault a reçu sa première dose du vaccin contre la COVID-19

Ça fera bientôt deux semaines que le premier ministre a lancé son objectif ambitieux de vacciner tous ceux qui le désirent d’ici le 24 juin.

En apparence, tout baigne : un peu plus de 13 % des Québécois ont reçu une dose, soit davantage que la moyenne canadienne de 11 %. Et ce sont maintenant les trois quarts des gens de 80 ans et plus, particulièrement vulnérables, qui sont vaccinés.

Notre Bureau d’enquête s’est cependant plongé dans les statistiques pour voir si le rythme est suffisant pour atteindre l’objectif de M. Legault. Nous vous présentons aujourd’hui un graphique révélateur.

Force est de constater que le rythme est insuffisant et que jusqu’ici, on s’est surtout éloigné de l’objectif. 

Sous pression

Premier calcul : il faudrait vacciner 44 655 Québécois par jour pour que 75 % des adultes aient reçu une dose avant la Saint-Jean. Mais depuis l’annonce du premier ministre, la moyenne de gens réellement vaccinés tourne plutôt autour de 34 000 par jour, avons-nous constaté.

Dimanche dernier, 21 000 doses avaient été administrées. Le lendemain, un peu plus de 26 000. Ce n’est pas avec ça qu’on va fêter fort le 24 juin.

En fait, la première journée où plus de 44 000 personnes ont été inoculées, c’était ce jeudi. Un nouveau record a alors été atteint avec plus de 54 000 doses. Il n’est donc pas trop tard pour se rattraper.

« On va avoir des vaccins supplémentaires dans les prochaines semaines. On va être capables d’accé-lérer encore plus la vaccination », a promis hier le ministre de la Santé, Christian Dubé, sur les ondes de TVA.

Le ministre sera sous pression pour livrer la marchandise, surtout avec les sombres prévisions émises hier tant par l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) que Santé Canada, voulant qu’une troisième vague semble inévitable.

Nous continuerons bien sûr à observer la situation de près.

Révélations troublantes

Dans un autre ordre d’idées, je m’en voudrais de passer sous silence plusieurs publications importantes de notre Bureau d’enquête cette semaine---. Entre autres :   

Bonne lecture ! 

Jean-Louis Fortin

Directeur du Bureau d’enquête