/news/coronavirus
Navigation

COVID-19: les gens de Québec invités à «rester à la maison»

La Santé publique régionale souhaite diminuer au minimum les contacts «pour une à deux semaines»

Coup d'oeil sur cet article

Qualifiant la hausse des derniers jours «d’extrêmement importante», la Santé publique invite la population de Québec à «rester à la maison» le plus possible au cours des prochains jours pour tenter d’éviter la catastrophe.

• À lire aussi: Montée des variants: «Si on ne fait rien, on va en payer le prix très cher»

• À lire aussi: COVID-19: 864 nouveaux cas et sept décès de plus au Québec

La demande du Dr André Dontigny ne pourrait être plus claire.

«Ce qui importe, pour certainement une à deux semaines compte tenu de la situation, c’est qu’on invite tout le monde, mais vraiment tout le monde, le plus possible, à rester à la maison», enjoint le directeur de santé publique de la Capitale-Nationale.

Le but est de minimiser les contacts sociaux pour «reprendre le dessus».

«Aller plus loin»

Avec 129 nouveaux cas mardi et maintenant plus de 70% des cas qui s’avèrent être des variants, le Dr Dontigny affirme qu’il «est clair qu’il faut aller plus loin».    

  • Écoutez le journaliste Alexandre Dubé avec Benoit Dutrizac sur QUB radio:   

«Est-ce que c’est que par des mesures restrictives? Est-ce que c’est aller plus loin parce que les gens vont être capables de faire le bout attendu de chaque individu, de chaque restaurant, de chaque gym, de chaque établissement scolaire? [...] Il est possible qu’on ait besoin de plus de mesures restrictives», a confié en point de presse le directeur régional de santé publique.

Quant au moment potentiel de la mise en place de ces mesures supplémentaires, le Dr Dontigny a aussi été clair.

«Ça peut être très rapide», explique le médecin, précisant que la décision finale revenait au gouvernement. «Présentement, on est en discussions, on regarde comment la situation évolue, mais ce que ça peut signifier, c’est encore plus de mesures robustes», ajoute-t-il, rappelant que l’important serait l’adhésion de la population à ces mesures.

Nouveau variant à Québec

La situation des variants continue aussi d’évoluer dans la région. Au total, 812 cas de variants dont la souche n’est pas encore identifiée sont actuellement confirmés sur le territoire. Le nombre de cas confirmés par séquençage du variant britannique est passé à 45 mardi, mais un nouveau variant a aussi fait son entrée sur le territoire de la Capitale-Nationale.

L’INSPQ a confirmé dans ses données qu’un cas de variant d’Afrique du Sud avait été enregistré à Québec. C’est ce variant qui était jusqu’à maintenant présent en majorité en Abitibi, où l’on en recense 115 cas confirmés sur les 135 à travers la province.

Évidemment, la situation inquiète la Santé publique, mais la présence d’un nouveau variant ne change pas la gestion des enquêtes épidémiologiques ou les autres opérations au quotidien.

«Présentement, la pratique actuelle est une pratique en fonction de laquelle tout est un variant et tout est plus transmissible», explique André Dontigny.

Peu de détails sur les vaccins supplémentaires

Alors que le gouvernement confirmait en point de presse que plus de vaccins allaient être envoyés dans les régions «sous haute surveillance», la Santé publique de la Capitale-Nationale indiquait avoir peu de détail sur l’opération.

«Je n’ai pas le nombre à l’heure actuelle. [...] On est censés recevoir plus de vaccins, mais est-ce que c’est un peu plus, beaucoup plus, quelle est la hauteur exacte? Dès qu’on aura les informations, on en fera part», souligne le Dr Dontigny.

En date de mardi, environ 103 000 doses du vaccin avaient été administrées dans la Capitale-Nationale, ce qui représente une couverture vaccinale d’environ 14% de la population. 

«C’est sûr que c’est insuffisant en termes d’immunité collective. On a besoin de semaines devant nous», estime le directeur de santé publique.

Dépistage massif au SSF

En lien avec l’éclosion importante qui touche le Séminaire Saint-François, la Santé publique a ordonné mardi la tenue d’un dépistage massif.

L’opération se tiendra mercredi dans le gymnase de l’établissement scolaire. Environ 900 personnes y sont attendues, soit les élèves et les membres du personnel.

Onze groupes-classes y sont déjà retirés, et les 24 autres devront être dépistés. Trente-six cas positifs ont été confirmés.

Gym Méga Fitness

Quant à l’éclosion du Gym Méga Fitness, la Santé publique a confirmé que des équipes s’étaient rendues sur place mardi, comme l’avait indiqué le ministre de la Santé Christian Dubé.

Si les vérifications effectuées ne sont pas concluantes, le CIUSSS de la Capitale-Nationale pourrait ordonner la fermeture de l’endroit.

«Si la situation était de l’ordre où on est obligé d’envisager une fermeture, on va le faire», a assuré André Dontigny.

«Mais s’il vous plaît, tout le monde, mettez en place les mesures, et on n'en sera pas là», a-t-il insisté.

Montée rapide des cas en 7 jours à Québec        

  • 29 mars: 129    
  • 28 mars: 111    
  • 27 mars: 114    
  • 26 mars: 96    
  • 25 mars: 89    
  • 24 mars: 80    
  • 23 mars: 69    

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres