/sports/hockey/remparts
Navigation

Remparts: Patrick Roy veut plus de contrôle en offensive

Coup d'oeil sur cet article

Les Remparts veulent se servir de leurs deux derniers matchs de la saison qui a été tout sauf ordinaire pour corriger leurs mauvais traits à l’aube des séries.

• À lire aussi: Remparts: le capitaine hors de combat pour une longue période

Auteurs d’une fiche de 3-5-2 à leurs dix dernières sorties et quatrièmes de la division Est avec un pourcentage de ,617, les Diables rouges peuvent toujours espérer finir au troisième rang de la section. 

Leur position sera influencée par leurs prochains résultats ainsi que par ceux des Saguenéens, des Tigres et des Cataractes. Rappelons que les deux premières positions bénéficieront d’un laissez-passer en ronde de qualification. 

« Si on m’avait dit en début de saison qu’on aurait pu se battre avec ces équipes-là, pour finir 1, 2 ou 3, je ne l’aurais jamais cru », a lancé Patrick Roy en visioconférence. 

Les Remparts sont assurés de croiser le fer avec Baie-Comeau ou Rimouski au premier tour. 

Les matchs de demain et jeudi serviront donc de répétition avant l’examen.

« C’est bon pour nous et ça nous permet de continuer de travailler certaines choses. Je regarde nos dix derniers matchs, on a affronté trois fois Chicoutimi, deux fois Val-d’Or et deux fois Shawinigan et on a 1-5-1. On aurait aimé mieux faire et ça nous permet de voir qu’on a encore des choses à travailler.

« Il va falloir être meilleurs en échec avant et être meilleurs dans nos sorties de zone pour les empêcher de sortir facilement du territoire. Il faut aussi passer plus de temps en zone adverse, car on n’a pas eu assez de temps de possession en zone offensive », a renchéri l’ancien gardien de but dont la troupe a inscrit 98 buts en 30 matchs, soit une moyenne de 3,26 par match. 

Pouliot de retour

L’attaquant de 19 ans Olivier Pouliot, qui renouera avec la compétition après quelques semaines d’absence en raison d’une blessure à une cheville, partageait le même avis. 

« Ce sont deux équipes potentielles qu’on peut affronter en première ronde, alors il faut jouer comme si c’était des matchs de séries. Ce sera de bons tests en vue des séries et il faudra jouer [de manière] simple, intense et finir nos mises en échec », a-t-il dévoilé. 

Victime d’un inconfort à l’aine, le gardien William Rousseau n’a pas accompagné ses coéquipiers à Baie-Comeau où le club a débarqué en début de soirée, mardi. 

Jean-Tommy Auger, qui a intégré la bulle d’équipe depuis quelque temps, servira d’auxiliaire à Thomas Sigouin.