/news/coronavirus
Navigation

La COVID-19 troisième cause de décès aux États-Unis en 2020

La COVID-19 troisième cause de décès aux États-Unis en 2020
AFP

Coup d'oeil sur cet article

La COVID-19 a été la troisième cause de décès aux États-Unis en 2020, derrière les maladies cardiovasculaires et le cancer, selon des chiffres provisoires communiqués par les autorités sanitaires américaines.

• À lire aussi: Tous les développements de la pandémie

Le coronavirus a provoqué une hausse de près de 16 % du taux de mortalité général par rapport à 2019, ont-elles également déclaré. Ce taux n’avait pas connu d’augmentation depuis 2017. 

Au total, plus de 3,3 millions de personnes sont décédées entre janvier et décembre 2020 aux États-Unis, détaillent les Centres de prévention et de lutte contre les maladies (CDC), qui ont analysé les certificats de décès dans le pays. 

Rapporté à la population et ajusté en fonction de l’âge, le nombre de personnes décédées pour 100 000 habitants était d’environ 828, contre 715 en 2019, soit une augmentation de 15,9 %. 

Parmi ces décès, plus de 377 800 étaient dus de façon certaine ou probable à la COVID-19 (environ 345 300 en excluant les décès pour lesquels le coronavirus était l’une des maladies contribuant à la mort, parmi d’autres facteurs). Soit 11 % du nombre total de morts dans le pays.

Par comparaison, les maladies cardiaques ont tué environ 690 000 personnes la même année aux États-Unis, et le cancer 598 000. 

Le taux de mortalité lié à la COVID-19 était significativement plus élevé chez les personnes noires (151 décès pour 100.000 habitants), hispaniques (164) et les Amérindiens (187), comparé aux personnes blanches (72).

« Malheureusement, en considérant l’état actuel de la pandémie, ces conséquences perdurent en 2021, où nous continuons à voir que les personnes de couleur forment une très grande partie de ces décès », a commenté Rochelle Walensky, directrice des CDC, lors d’un point presse.

« Ces données devraient nous servir de moteur pour continuer à jouer notre rôle afin de faire baisser le nombre de cas, réduire la propagation de la COVID-19, et vacciner les personnes le plus vite possible », a-t-elle ajouté, alors que les États-Unis voient de nouveau les contaminations quotidiennes augmenter.

Sans surprise, l’analyse des autorités sanitaires a également montré un taux de mortalité augmentant de façon très importante en fonction de l’âge, avec seulement 0,2 décès pour 100 000 enfants entre 1 et 14 ans, contre 1797 décès pour la même proportion de personnes âgées de plus de 85 ans. 

Les hommes ont par ailleurs été plus touchés que les femmes. 

Enfin, les semaines durant lesquelles le plus grand nombre de morts de la COVID-19 ont été enregistrés ont eu lieu en avril et en décembre, soit aux moments des pics du printemps et de l’hiver, détaillent les autorités sanitaires. 

Les chiffres définitifs ne seront pas publiés tout de suite: ils le sont généralement environ onze mois après la fin de l’année en question.

À VOIR AUSSI | Ces animaux qui nous transmettent des virus

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres