/news/coronavirus
Navigation

Gym fermé et proprio hospitalisé

Le patron du Méga Fitness Gym se trouve aux soins intensifs en raison de l’éclosion de COVID-19

Coup d'oeil sur cet article

La Santé publique a finalement fermé le Méga Fitness Gym de Québec en raison de l’éclosion majeure qui a mené à 68 cas positifs. Le propriétaire de l’endroit, Daniel Marino, fait partie des gens atteints et a même dû être hospitalisé.

• À lire aussi - Salles d’entraînement: l’industrie furieuse de la nouvelle fermeture

• À lire aussi - 194 nouveaux cas à Québec: «On l'a carrément échappé»

Des sources ont confirmé au Journal que Daniel Marino faisait partie des gens ayant contracté la maladie.

Selon nos informations, l’homme d’affaires, qui a été au centre du bras de fer avec le gouvernement sur la fermeture des gyms, est hospitalisé sur un département de soins intensifs de la région depuis quelques jours pour des symptômes liés à la COVID-19.

Dave Aubé-Ouellet, entraîneur au Méga Fitness Gym de Québec, a reçu un avis de fermeture de la part de la Santé publique, en raison de l’éclosion. Le propriétaire de l’endroit, Daniel Marino, fait partie des gens infectés, selon les informations du <i>Journal</i>.
Photo Stevens LeBlanc
Dave Aubé-Ouellet, entraîneur au Méga Fitness Gym de Québec, a reçu un avis de fermeture de la part de la Santé publique, en raison de l’éclosion. Le propriétaire de l’endroit, Daniel Marino, fait partie des gens infectés, selon les informations du Journal.

Questionné à ce sujet hier matin, le gérant de l’établissement a insisté sur le fait que l’absence de son patron n’avait rien à voir avec le virus. « C’est une opération qu’il a eue et il a eu des saignements ce matin. C’est pour ça qu’il est retourné à l’hôpital. Ç’a l’air qu’il serait ressorti », a maintenu Jean-Paul Boutin. 

Le Journal a tenté de joindre M. Marino hier, tant par appel que par message texte, sans succès.

« Évidentes lacunes sanitaires »

L’éclosion d’importance aura donc mené à la fermeture complète du Méga Fitness Gym « jusqu’à nouvel ordre ».

La décision a été prise par la Santé publique de la Capitale-Nationale, qui y a constaté les « évidentes lacunes sanitaires » suivantes :     

  • Pas de contrôle des symptômes à l’entrée     
  • Clients à moins de deux mètres les uns des autres     
  • Protection individuelle inadéquate pour les travailleurs          

Prononcée tôt en matinée, l’ordonnance de fermeture aura toutefois mis quelques heures avant d’être appliquée. La fermeture se faisait encore attendre en début d’après-midi alors qu’un représentant de la Santé publique attendait l’assistance de la police de Québec.

C’est finalement un entraîneur qui est venu mettre une chaîne sur la porte avant que les policiers n’interviennent, vers 14 h 45.

Huit autres éclosions liées

Cette situation aura permis à plusieurs clients de se rendre sur place en matinée et de potentiellement se mettre à risque.

La menace d’une fermeture planait depuis quelques jours. Au bout du compte, en plus de 68 cas confirmés, la Santé publique précise que des clients du gym sont aussi liés à huit autres éclosions dans leurs milieux de travail respectifs. 

Le CIUSSS a été clair sur la suite des choses, affirmant qu’on n’hésiterait pas à agir de la même façon si ce genre de propagation se répétait dans d’autres milieux. Le tout pour « contrer toute menace à la santé et la sécurité de la population ».

— Avec la collaboration de Nicolas Saillant et de Diane Tremblay

À VOIR AUSSI | Plus contagieux, plus résistants : ce que nous savons des variants 

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres