/news/coronavirus
Navigation

COVID-19: les soins intensifs de l’IUCPQ affichent complet

Coup d'oeil sur cet article

L’explosion des cas de COVID dans la région de Québec a eu des conséquences presque immédiates sur les soins intensifs de l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec.

• À lire aussi: Au moins 120 cas de COVID-19 liés au Méga Fitness Gym

• À lire aussi: 261 nouveaux cas de COVID-19: la hausse exponentielle se poursuit à Québec

Dans une entrevue accordée à 100% Nouvelles sur LCN, le Dr Mathieu Simon, chef des soins intensifs dans cet établissement, a expliqué que les unités de soins intensifs supplémentaires qui avaient été libérées il n'y a pas plus de trois semaines «sont maintenant pleines à capacité». 

«On est en train de transformer des unités froides vers des unités chaudes pour la fin de semaine de Pâques et pour les prochaines semaines», a-t-il souligné. 

Il juge que les effets de la transmission actuelle se feront encore plus ressentir d’ici deux à trois semaines. 

Le variant B.1.1.7 affecte les plus jeunes, et, lorsqu’ils se présentent aux urgences, ils sont dirigés rapidement aux soins intensifs. De mêmes observations ont été faites en Ontario. 

Seulement à l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec, trois personnes de 35 à 61 ans ont été admises aux soins intensifs dans les 24 dernières heures. 

«Ce sont des gens plus jeunes que lors de la première vague, et ils sont très malades», souligne-t-il. 

Il considère que le variant est si contagieux que le non-respect des mesures par un petit groupe suffit pour provoquer une catastrophe épidémiologique. 

Jeudi, 261 nouveaux cas de COVID-19 ont été enregistrés dans la seule région de Québec. Chaudière-Appalaches n’est pas en reste, avec 86 nouveaux cas, un bond important.

***Voyez l'entrevue intégrale dans la vidéo ci-dessus.***

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres