/sports/hockey
Navigation

LHJMQ: l’Océanic complète sa saison sur une bonne note face au Drakkar

Samy Paré pousse la rondelle derrière Lucas Fitzpatrick sur cette séquence pour son 6e but de la saison.
Photo courtoisie, Sabrina Gagné (LHJMQ) Samy Paré pousse la rondelle derrière Lucas Fitzpatrick sur cette séquence pour son 6e but de la saison.

Coup d'oeil sur cet article

RIMOUSKI | L’Océanic de Rimouski a complété sa saison régulière avec une deuxième victoire consécutive grâce à un gain de 6-4 face au Drakkar, ce vendredi, dans l’environnement protégé du Centre Henry-Léonard de Baie-Comeau.

Jacob Mathieu et Xavier Cormier ont marqué deux fois chacun pour les gagnants, tandis qu’Adam Raska a obtenu quatre mentions d’assistance. Les autres buts étant l’œuvre de Samy Paré et de Ludovic Soucy. «Une très belle chimie est en train de se créer entre Mathieu, Cormier et Raska. Gaudio gravit les échelons de belle façon et Soucy a connu un très fort match», a analysé l’entraîneur-chef de l’Océanic, Serge Beausoleil, qui n’a pas apprécié le geste de son défenseur Tyson Hinds qui a écopé d’une pénalité majeure pour un coup à la tête en fin de rencontre. 

Dans le camp adverse, Jean-François Grégoire estime que son équipe peut bâtir sur sa remontée. «Les deux premiers buts nous ont fait mal. On jouait bien en début de match et ça nous a cassés, mais nous n’avons pas abandonné. Il n’est pas question de s’apitoyer sur notre sort à l’approche des séries». 

Deux buts en avantage numérique de l’Océanic

Ludovic Soucy (7e) a poussé le retour de son lancer raté derrière Lucas Fitzpatrick pour briser la glace. Quelques minutes plus tard, Soucy a utilisé son gros gabarit pour obstruer la vue du cerbère du Drakkar pendant que Cormier logeait le disque dans la partie supérieure du filet. Le Drakkar a réduit l’écart à un but en fin d’engagement. Xavier Fortin a trompé la vigilance de Raphaël Audet, sur une contre-attaque rapide. 

L’Océanic a marqué deux fois en moins de trois minutes en début de deuxième période. Samy Paré (6e) a mis la touche finale au bel effort de Gaudio en échec avant, puis Jacob Mathieu (8e) a profité d’un bon favorable de la rampe pour porter le pointage à 4-1. Le Drakkar a réduit l’écart à deux buts lorsque Xavier Fortin a servi une passe parfaite au vétéran de 20 ans Brandon Frattaroli (14e) à l’embouchure du filet. Frattaroili avait échappé à la couverture de Tyson Hinds. Par la suite, jeu de passe parfait de Raska à Cormier, à Mathieu et à Cormier qui redonnait une priorité de trois buts à l’Océanic. 

En milieu de 3e, Alex Labbé a redonné espoir au Drakkar. Puis, le Drakkar a profité de la pénalité majeure de Hinds pour s’emparer du rythme. Andrew Belchamber a réduit l’écart à un but, mais Jacob Mathieu a confirmé la victoire de l’Océanic avec un but dans un filet désert. 

En bref

Serge Beausoleil a apporté deux changements à sa formation. Les vétérans de 20 ans Creed Jones et Nathan Ouellet n’étaient pas en uniforme ayant obtenu une journée de congé. Mathis Gauthier effectuait un retour dans l’alignement.

Les Olympiques gagnent un festival offensif  

Les Olympiques de Gatineau et l’Armada de Blainville-Boisbriand se sont échangé coup pour coup dans leur duel de vendredi au palais des sports Léopold-Drolet à Sherbrooke. C’est finalement la formation de l’Outaouais qui a eu le dessus au compte de 7 à 6 en prolongation.

L’attaquant Metis Roelens est celui qui a procuré la victoire aux siens lors de la période supplémentaire. Il s’agissait de son deuxième filet de la rencontre. Tout comme Roelens, Samuel Savoie, Antonin Verreault, Mathieu Bizier et Pier-Olivier Roy ont amassé deux points dans la victoire.

Dans le camp adverse, le défenseur Christopher Merisier-Ortiz a connu un fort match, lui qui a secoué les cordages à une occasion, en plus d’ajouter deux mentions d’aide.

Tous les gardiens qui ont vu de l’action ont connu des difficultés. Du côté de l’Armada, Félix-Anthony Ethier a accordé trois buts sur sept lancers en un peu moins de 12 minutes de jeu, avant de céder sa place à Olivier Adam. Ce dernier a repoussé 11 des 15 tirs dirigés vers lui.

Pour sa part, Rémi Poirier a été devant la cage des Olympiques pour l’ensemble du match. Il a réussi 27 arrêts.

Les Mooseheads sortent le rouleau compresseur  

À Halifax, les Mooseheads n’ont fait qu’une bouchée des Eagles du Cap-Breton dans un match qui s’est terminé au compte de 7 à 2.

L’équipe locale a inscrit les trois premiers filets de la rencontre, puis, après une réussite des Eagles, a répliqué avec quatre autres buts consécutifs.

L’attaquant Zachary L’Heureux a été particulièrement dominant, en raison d’une performance de deux buts et autant de mentions d’aide.

– Avec l'Agence QMI