/news/coronavirus
Navigation

La pandémie a changé leur vie: elle ressort sa vieille guitare pour «garder le moral»

Estelle Fèvre
Photo courtoisie Estelle Fèvre avait apporté sa guitare pour son voyage de rêve en camionnette avec sa conjointe. La pandémie a coupé court à leur aventure, mais la femme a profité du confinement pour enfin maîtriser son instrument acheté 20 ans plus tôt.

Coup d'oeil sur cet article

Vingt ans après avoir acheté une guitare avec l’envie d’y plaquer des accords, une Française qui habite le Québec a profité de la pandémie pour enfin maîtriser son instrument. Jamais elle n’aurait cru que cet achat allait jouer un si grand rôle pour l’aider à passer à travers une grave crise 20 ans plus tard.

• À lire aussi: La pandémie a changé leur vie

« Je ne vois plus ma vie sans guitare », s’exclame en riant Estelle Fèvre. Après plusieurs tentatives d’apprentissage ayant échoué au cours des dernières années, la femme s’était promis d’apprendre la guitare pour de bon au cours d’un roadtrip en camionnette aux côtés de sa conjointe. 

Mais la crise sanitaire et le confinement sont venus tout changer. À peine six semaines après avoir pris la route, les deux femmes sont rentrées au Québec « à contrecœur » en raison de la pandémie, alors qu’elles se trouvaient en Floride. Leur voyage de rêve s’envolait en fumée. 

Un demi-sous-sol « démotivant »

Elles ont dû se dénicher un logis en catastrophe alors que la province se confinait. 

« Nous avons trouvé un logement à Montréal. C’était démotivant. On pensait voyager toute l’année et là on se retrouvait en quarantaine dans un demi-sous-sol », se rappelle Mme Fèvre. Au lieu de profiter de panoramas splendides, les deux femmes devaient se contenter « d’une vue sur le trottoir ». 

Un baume 

Durant sa quarantaine, Estelle Fèvre a repris sa guitare en main pour « passer le temps ». C’est là que le déclic s’est produit. Elle progresse et prend plaisir à gratter les cordes. « C’est devenu mon défouloir. Le plaisir était au rendez-vous. Ça m’a aidée à m’évader. À garder le moral », lance-t-elle. 

Estelle Fèvre
Photo courtoisie

Elle tombe sur la chaîne YouTube du guitariste Mathieu Tremblay et profite de cours gratuits pour s’améliorer. À ce moment-là, elle réalise que la guitare est là pour de bon dans sa vie.  

Mme Fèvre assure qu’elle n’aurait pas pu développer ses talents de guitariste s’il n’y avait pas eu de pandémie. Et même si elle a dû mettre une croix sur une aventure de rêve, elle réussit à trouver du positif malgré tout. « Jouer de la guitare, ça permet de mettre un peu de baume au cœur. C’est quelque chose qui va me suivre le reste de ma vie. »

Elle pense même acheter une nouvelle guitare. Mais elle s’est promis de conserver précieusement celle qu’elle avait achetée alors qu’elle venait d’arriver au Québec. 

« Je ne peux oublier l’histoire qui me lie à cette guitare. Je la garderai toujours. »

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres