/entertainment/music
Navigation

Une Québécoise chez Seth Meyers

La batteuse Emmanuelle Caplette accompagnera l’orchestre du talk-show

Emmanuelle Caplette
Photo Chantal Poirier C’est de son studio, à Granby, qu’Emmanuelle Caplette se joindra à l’orchestre maison de l’émission Late Night with Seth Meyers.

Coup d'oeil sur cet article

Près de trois ans après un passage remarqué sur le plateau du Late Night with Seth Meyers, la batteuse québécoise Emmanuelle Caplette sera de nouveau invitée au talk-show américain ce mois-ci. Pandémie oblige, c’est de son studio, à Granby, que la musicienne accompagnera l’orchestre de la populaire émission de NBC. 

• À lire aussi: Une batteuse québécoise à NBC

« J’étais vraiment touchée qu’ils pensent à moi pour une deuxième fois. C’est une belle surprise que je n’ai pas du tout vue venir », avance une Emmanuelle Caplette fébrile en entretien au Journal. 

La batteuse de 38 ans œuvre dans le milieu depuis deux décennies déjà. En plus de faire partie de l’équipe de l’émission Belle et Bum, elle donne des cours en ligne et des conférences partout dans le monde, autant au Canada qu’en Asie, en Europe qu’aux États-Unis. Sa chaîne YouTube compte à ce jour près de 160 000 abonnés. 

C’est le producteur du Late Night with Seth Meyers, Eric Leiderman, qui lui a lancé cette seconde invitation il y a quelques semaines. L’Américain et la Québécoise avaient gardé contact à la suite du passage d’Emmanuelle Caplette sur le plateau de l’émission à l’été 2018, échangeant depuis commentaires et messages sur leurs réseaux sociaux respectifs. 

Ainsi, à compter du 19 avril, la batteuse rejoindra virtuellement les musiciens du Late Night with Seth Meyers à l’occasion de quatre épisodes diffusés sur les ondes de NBC. On pourra l’entendre chaque soir à raison de sept segments musicaux. 

« Ils m’ont donné carte blanche ! Je peux faire ce que je veux, tant que ça respecte chaque style musical demandé, comme funk ou rock, par exemple. C’est vraiment une très belle marque de confiance », confie la musicienne. 

Elle avoue du même souffle que le contexte différent – enregistrement à la maison plutôt qu’au studio new-yorkais – a évacué toute la nervosité relative à cette occasion.

« Je suis toute seule chez moi, dans mon environnement. Il n’y a aucun stress cette fois-ci, juste de l’excitation », s’emballe-t-elle.

Présence féminine

Sa présence à une émission d’une telle envergure, elle l’espère, saura encourager de jeunes femmes et filles qui lorgnent avec hésitation une carrière dans l’industrie musicale. Fière du symbole qu’elle représente, Emmanuelle Caplette en voit régulièrement les répercussions dans ses boîtes de messagerie ; elles sont nombreuses à lui écrire pour lui confier avoir été inspirées par son parcours. 

« Si ma présence au Late Night ou à Belle et Bum permet d’ouvrir des portes à ces femmes-là, c’est tant mieux. On a notre place dans cette industrie. Moi, je me sens parfaitement sur mon X », avance-t-elle. 

Elle se réjouit d’ailleurs de voir davantage de femmes mises de l’avant sur la scène musicale québécoise. Normand Brathwaite a d’ailleurs reçu une médaille de l’Assemblée nationale, le mois dernier, soulignant ses efforts à faire rayonner le talent des femmes en musique, autant à l’époque de Beau et chaud qu’avec Belle et Bum

« C’est tellement mérité. Il a tellement travaillé fort pour que nous, les femmes, on ait notre place sur ses plateaux », souligne Emmanuelle Caplette.


Emmanuelle Caplette participera aux épisodes du Late Night with Seth Meyers diffusés du 19 au 22 avril sur les ondes de NBC.