/news/coronavirus
Navigation

Vaccination: Québec ouvre à plusieurs nouveaux groupes

La «puissante voiture» de la vaccination, vantée par Québec, doit accélérer pour atteindre ses objectifs

Coup d'oeil sur cet article

Avec plus de 700 000 doses attendues au cours des prochains jours, Québec appuiera sur l’accélérateur pour réussir à vacciner tous les Québécois d’ici le 24 juin. Dès la fin de la semaine, plusieurs nouveaux groupes pourront prendre rendez-vous.  

• À lire aussi: 3e vague: Québec recule sur plusieurs allègements

En février dernier, le ministre de la Santé comparait la campagne de vaccination à «une voiture neuve, bien réglée, puissante, solide, mais qui n’a pas d’essence», en raison du peu de doses alors disponibles.

«Là, on va être capables de prouver que la machine est là et qu’elle est capable», a lancé Christian Dubé, mardi, aux côtés du premier ministre François Legault.  

Un total de 705 190 doses des trois grands fabricants doivent arriver cette semaine.

Alors que Québec a rarement réussi à immuniser 49 000 personnes par jour comme le commande son objectif, le ministre Dubé estime pouvoir injecter jusqu’à 75 000 doses demain et vendredi.   

  • Écoutez l'entrevue du Dr. Mathieu Simon, chef des soins intensifs à l’Institut universitaire de cardiologie et pneumologie de Québec avec Richard Martineau:   

Avec ce nouvel arrivage, le ministre Dubé se dit persuadé d’atteindre l’objectif de vacciner tous les Québécois qui le souhaitent d’ici la fête nationale.

«Oh que oui !» a-t-il répondu spontanément lorsque questionné sur la possibilité de remplir la promesse du premier ministre.  

Le ministre de la Santé, Christian Dubé, a fait le point sur la vaccination dans la province, mardi, à Montréal, aux côtés du premier ministre François Legault et du Dr Horacio Arruda.
Photo POOL LA PRESSE CANADIENNE, PAUL CHIASSON
Le ministre de la Santé, Christian Dubé, a fait le point sur la vaccination dans la province, mardi, à Montréal, aux côtés du premier ministre François Legault et du Dr Horacio Arruda.

Ouvert aux 60 ans et plus 

Après avoir constaté des ratés dans la campagne de vaccination à Montréal durant le congé pascal — alors que 5000 rendez-vous n’ont pas été comblés — le gouvernement Legault ouvrira ses plages horaires à plusieurs nouveaux groupes, en plus de transférer 54 000 doses de la métropole vers les régions.

D’ici la fin de la semaine, les Québécois de 60 ans et plus partout au Québec pourront également commencer à prendre rendez-vous.    

  • Écoutez La rencontre Dutrizac-Dumont sur QUB radio:   

Le vaccin AstraZeneca

En parallèle, la Santé publique permettra aux citoyens de 55 ans et plus de recevoir le vaccin AstraZeneca, dès jeudi, même sans rendez-vous.

Il faut dire que son utilisation a été suspendue pour les moins de 55 ans, la semaine dernière, en raison de risques de thrombose observés dans certains pays européens. De telles complications n’ont pas été observées chez les personnes plus âgées.  

​«Ceux de 55 ans et plus qui veulent avoir l’AstraZeneca, il y aura comme une file parallèle», a illustré le premier ministre François Legault.  

Deux autres groupes pourront aussi obtenir bientôt leur passeport anti-COVID : les personnes de moins de 60 ans ayant une maladie chronique ou un problème de santé augmentant leurs risques, ainsi que les travailleurs essentiels.

Ces derniers incluent notamment les enseignants, les éducatrices, les pompiers et les policiers. 

Le ministre Dubé tiendra un autre point de presse à ce sujet, mercredi, pour préciser les détails.

Effort de guerre des pharmacies

À cela s’ajoute l’effort de guerre des pharmacies, dont les débuts ont été ralentis par les délais dans la livraison du vaccin de Moderna.

«Moderna, il est arrivé en retard un peu. Là, il est arrivé, faut l’envoyer aux pharmaciens, mais les pharmaciens, ils en font 100 par jour, c’est pas comme le Stade olympique, faut envoyer ça à 350 pharmaciens à Montréal et là on rouvre encore plus», a expliqué le ministre Dubé.

Puis, certaines grandes entreprises commenceront à vacciner les employés et leurs familles à compter du mois de mai.


«Il faut suivre l’ordre de priorité. On a fait le choix de vacciner les personnes plus vulnérables en premier. Ce n’est pas vrai qu’on va vacciner une personne de 55 ans avant une personne qui a le cancer.» 

— François Legault, premier ministre du Québec 

«On a administré 1,6 million de doses depuis le mois de décembre. Donc, les vaccins, ils ne dorment pas dans les frigos.»

— Christian Dubé,ministre de la Santé

À VOIR ÉGALEMENT...

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres