/news/coronavirus
Navigation

Variants: appel à la prudence même à l'extérieur

Coup d'oeil sur cet article

Les variants de la COVID-19 sont si virulents qu’il serait approprié de porter le masque à l’extérieur lorsque plusieurs personnes se croisent ou se trouvent dans un même endroit, même à ciel ouvert et à deux mètres de distance. 

• À lire aussi: Tous les développements de la pandémie

• À lire aussi: Aux soins intensifs, les parents ont remplacé les grands-parents

C’est le constat qu’a fait la spécialiste en santé de LCN et pharmacienne Diane Lamarre lors de son intervention à l’émission 100% Nouvelles. 

Citant les recherches effectuées dans plusieurs provinces canadiennes, mais également aux États-Unis, elle a souligné le fait que les variants semblent infecter même lorsque le contact a été de courte durée ou à distance.

«Si on est à l’extérieur et qu’on est proches, par exemple sur une piste multifonctionnelle où se croisent des vélos et des piétons, des familles, il y a un risque avec les variants. Quand c’est possible, on porte le masque. Quand on est seul dans un sentier, il n’y a pas de problème, mais si on est dans un endroit extérieur avec rencontres possibles, même quelques minutes, on devrait porter le masque, même avec le deux mètres», soutient la professeure à l’Université de Montréal.   

  • Écoutez l’épidémiologiste Nimâ Machouf expliquer l’état de la situation au Québec   

Si on semble avoir pu confirmer que les variants se transmettent plus, ils sont également capables d’ouvrir les récepteurs ACE2 permettant d’entrer dans les cellules humaines, mais aussi de les laisser ouverts plus longtemps. 

«Donc, [les variants] sont plus à risque de s’accrocher à ces récepteurs», soutient Mme Lamarre. 

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres