/opinion/faitesladifference
Navigation

La puissance du sport dans le rétablissement du Canada

La puissance du sport dans le rétablissement du Canada
Photo courtoisie, Owen Egan

Coup d'oeil sur cet article

Travaillant dans le système de la santé pendant la pandémie de COVID-19, je comprends mieux que jamais le rôle important que jouent le sport et l’activité physique dans la santé mentale et le bien-être de chacun. Chaque jour, je vois des gens dont la souffrance est amplifiée par un mode de vie sans sport. Notre système de santé ne peut pas soutenir la tendance alarmante d’inactivité au sein de la population dont nous sommes actuellement témoins au Canada.  

Comme Olympienne, j’ai appris de première main comment le sport et un style de vie actif conduisent vers la santé et le mieux-être des enfants et des adultes. Comme médecin résidente, je peux maintenant constater les effets du manque d’activité physique chez les gens de tout âge. 

L’activité physique est essentielle

Je suis plus convaincue que jamais que le sport doit trouver sa place au cœur de l’avenir de notre pays. L’activité physique est absolument essentielle pour la guérison et la résilience du Canada, et particulièrement pour notre rétablissement après la COVID-19. Pour que le sport fasse une différence, il doit toutefois être accessible. Aucun groupe ne peut être écarté des avantages à long terme qu’offre le sport. 

Mon parcours sportif a commencé à l’âge de trois ans, quand mes parents m’ont inscrite au club local de patinage à Berthierville au Québec. 

Enfant unique, le sport m’a permis de socialiser avec les autres enfants. Ce sentiment d’appartenance à une équipe est quelque chose qui m’a marquée à ce jour, bien que ma carrière en patinage artistique soit derrière moi. Le sport réunit les gens. 

École de vie

Aujourd’hui, je réalise aussi que le sport était mon école de vie. Ce ne sont pas les médailles ou les trophées qui ont rendu ma carrière mémorable, mais les gens que j’ai rencontrés et les entraîneurs qui ont eu une influence positive sur moi. 

Il arrive (souvent) que l’on chute en patin. J’ai rapidement appris à me relever après une chute ou un revers, ce qui m’a été très utile à l’école et dans la vie en général. Aussi, le sport m’a enseigné l’importance du travail d’équipe. Mon désir de rester active par le sport reste ardent encore aujourd’hui et ces saines habitudes de vie sont restées avec moi et forment une partie essentielle de ma vie. 

Les semences de la santé physique et mentale sont mises en terre à un jeune âge. L’estime de soi qui grandit en même temps pousse vers de belles choses sur notre parcours et peut garder les Canadiens actifs tout au long de leur vie. 

Investir dans le sport

Le Comité olympique canadien et le Comité paralympique canadien demandent au gouvernement fédéral d'investir dans le sport de masse de nouvelles façons, des façons qui auront de grandes répercussions. Ils savent mieux que quiconque que les médailles remportées par un(e) athlète aux Jeux olympiques et paralympiques trouvent leur source dans les différents quartiers et municipalités du Canada. 

Ce type d'investissement permettra aux organismes nationaux de sport (ONS) d'encadrer la croissance du sport de masse et de ramener les enfants sur les terrains, dans les piscines et sur les patinoires. Le sport est un puissant outil pour rebâtir les communautés à la suite de cette crise, et pour en faire des milieux sains, holistiques et inclusifs. Il viendrait soutenir nos priorités nationales que sont la prospérité économique, les communautés plus sûres ainsi que l'intégration culturelle et sociale de tous les Canadiens, surtout ceux qui viennent d'arriver au pays. 

J’ai vu de mes yeux comment la pandémie a mis en lumière un autre défi important : nous devons « rebâtir mieux » quand il s'agit de sport et d'activité physique. 

Bien trop de personnes avaient été laissées sur les lignes de côté, avant même la pandémie de la COVID-19. Les familles à faibles revenus ou monoparentales, les personnes ayant un handicap, les personnes autochtones et les gens de couleur étaient déjà sous-représentés dans le monde du sport canadien. Dans un pays qui considère que la diversité et l'inclusion font partie de ses valeurs fondamentales, nous devons nous assurer que le sport de masse incarne tout cela à tous les égards. 

C'est pourquoi le moment est venu de réinitialiser le sport sous la direction de nos ONS pour permettre aux Canadiens de refaire connaissance avec le sport communautaire et de s'y reconnecter. 

Un soutien aussi déterminant fera croître le taux de participation en atténuant les effets des obstacles qui freinent l'adhésion. Ce soutien aidera à multiplier les initiatives de mobilisation directe auprès des communautés marginalisées, à faire de l'égalité des genres une priorité et à développer des leaders et des modèles à tous les niveaux qui sont le reflet de tous les Canadiens. 

Le budget 2021 est l’occasion pour le gouvernement fédéral d’investir dans le sport et dans l’activité physique et leur accorder une place au cœur de notre rétablissement national. 

Le sport peut aider nos communautés à se remettre sur pied. Il peut aider tous les Canadiens au chapitre du bien-être mental et physique, individuellement et collectivement. 

Le sport peut aider le Canada à mieux se rebâtir. 

Votre opinion
nous intéresse.

Vous avez une opinion à partager ? Un texte entre 300 et 600 mots que vous aimeriez nous soumettre ?