/sports/tennis
Navigation

ATP: «FAA» embauche Toni Nadal

L’oncle de Rafael Nadal aura la mission d’amener le Québécois à l’étape suivante

Félix Auger-Aliassime
Photo tirée d'Instagram Toni Nadal (à droite) a joint l’équipe de Félix Auger-Aliassime (au centre) à titre de mentor. Également sur la photo, on retrouve Frédéric Fontang.

Coup d'oeil sur cet article

Félix Auger-Aliassime a confirmé jeudi qu’il a embauché Toni Nadal à titre de mentor au sein de son équipe. L’oncle du célèbre joueur joindra ses efforts à Frédéric Fontang pour amener le Québécois au prochain niveau.

• À lire aussi: Un tournoi à la fois pour Félix Auger-Aliassime

Cette nouvelle n’est pas vraiment surprenante. Avant la période des Fêtes, Auger-Aliassime est allé s’entraîner pendant deux semaines à l’Académie de Rafael Nadal à Majorque, en Espagne. 

Pendant son séjour, il avait passé du temps à frapper des balles avec l’excellent gaucher, mais aussi avec Toni Nadal. Par la suite, Auger-Aliassime et Fontang ont gardé contact avec Nadal sur une base régulière. 

« Nous espérons que nous pourrons avoir de bons tournois ensemble dans le futur, a déclaré Félix Auger-Aliassime lors d’une table ronde virtuelle avec quelques journalistes, dont le représentant du Journal de Montréal.  

« Les astres étaient alignés pour qu’on puisse travailler ensemble au niveau de l’éthique de travail, mais aussi au niveau des valeurs. C’est important que les
gens qui m’entourent possèdent les mêmes. »

Nadal vient combler le vide laissé par le départ de Guillaume Marx à la fin de la dernière saison. Il amènera son expertise à l’équipe de la 22e raquette mondiale sans être toujours présent physiquement. Nadal tentera notamment de l’aider à remporter son premier titre de l’ATP en carrière. 

« Je voulais m’associer à quelqu’un qui a déjà été dans les plus hautes sphères de mon sport, a ajouté Auger-Aliassime. Un niveau où j’aimerais être un jour.

« J’ai hâte qu’on puisse travailler ensemble afin que je devienne un meilleur joueur dans tous les aspects. Il n’y a pas de recette secrète pour obtenir du succès. Je veux qu’on puisse bâtir quelque chose de solide ensemble. »

Feuille de route éloquente

Nadal a amené son neveu Rafael jusqu’au premier rang mondial tout en l’aidant à remporter 17 tournois du Grand Chelem. Une feuille de route impressionnante. 

Après avoir laissé sa place d’entraîneur principal à Carlos Moya au terme de la saison 2016, il a pris les rênes de l’Académie Rafael Nadal. 

Comme entraîneur, il a toujours eu la réputation de soutirer le maximum de ses protégés. On verra quelle approche il emploiera avec « FAA », alors qu’il ne sera pas toujours dans son environnement immédiat. Il sera présent au tournoi de Monte-Carlo la semaine prochaine.  

« De travailler avec Félix, c’est un défi similaire à celui que j’ai eu avec Rafael, a souligné Toni Nadal. C’est merveilleux de pouvoir travailler avec un joueur qui veut devenir le meilleur joueur au monde un jour. 

« Je suis chanceux parce que j’ai eu la chance de travailler pendant plusieurs années avec Rafael. Ce que j’aimais de lui, c’est qu’il voulait toujours s’améliorer. Félix possède la même philosophie. Il veut travailler fort tous les jours. »

Fontang enchanté 

Pour sa part, Frédéric Fontang, qui accompagnait Auger-Aliassime en solo depuis le début de la saison, est ravi de l’arrivée de Nadal au sein de l’équipe. 

« C’est une grande chance de pouvoir travailler avec un entraîneur de sa trempe, a souligné Fontang. Il possède un palmarès qui est impressionnant. 

« Pour nous, c’était important de pouvoir travailler avec une personne qui possède de bonnes valeurs et une bonne éducation. Rafael possède plusieurs qualités. 

« Toutefois, en côtoyant Toni, on a compris tout ce qui est derrière un grand joueur. Il y a toujours de grands hommes derrière les grands résultats. »