/news/transports
Navigation

Une autre tuile pour le F.-A.-Gauthier

Coup d'oeil sur cet article

Une autre tuile s'est abattue sur le traversier F.-A-Gauthier qui devra demeurer à quai pour une durée indéterminée, la Société des traversiers du Québec (STQ) ayant repéré des fuites d'huile aux joints d'étanchéité du navire. 

• À lire aussi: Le «F.A.-Gauthier» de retour à Matane

La STQ ne parle pas d’un bris, mais bien d’une petite fuite d’huile, dont une petite quantité s’est retrouvée dans le fleuve. Transport Canada a par ailleurs été prévenu du problème.

Les spécialistes de la société d’État vont donc effectuer du calibrage et procéder à des ajustements dans les différents paramètres.

La STQ se dit persuadée de pouvoir réaliser les travaux nécessaires pour rétablir la situation directement à Matane puisqu’il ne s’agit pas, pour l’instant, de réparations qui prendraient plusieurs mois.

«Ça n’a aucun bon sang. On est rendu à 60 millions. Ça, c’est à peu près 35% du prix qu’on a payé pour ce bateau-là [...] Ceux qu’ils l’ont construit ne savent pas le construire, ceux qu’ils le réparent ne savent pas comment le réparer. Donc, la STQ est prise avec un citron pressé. Il nous reste juste une question : qu’est-ce qu’on fait avec?», s’est exclamé le député de René-Levesque, Martin Ouellet.

En attendant, le Saaremaa assurera la liaison maritime entre Matane et la Côte-Nord.

Le navire a subi des travaux en cale sèche au cours des derniers mois en raison d’une fuite d’huile émanant d’un joint d’étanchéité d’un propulseur. La facture s’élève à près de trois millions de dollars.

Le navire n’aura effectué que quelques allers-retours depuis sa remise en service en alternance le 1er avril dernier, avant que ce nouveau problème soit relevé.