/news/coronavirus
Navigation

«Je pense qu’on va pouvoir passer un bel été» – Nimâ Machouf

Coup d'oeil sur cet article

L’épidémiologiste Nimâ Machouf est optimiste et croit que les Québécois pourront passer un bel été, malgré la troisième vague qui frappe la province.

• À lire aussi: EN DIRECT | Tous les développements de la pandémie

«Je pense que oui, on va pouvoir passer un bel été», affirme-t-elle en entrevue à LCN. 

Pour y arriver, par contre, il faut que tout le monde y mette du sien encore au moins un mois, croit-elle. 

«Pour ça, on a encore à peu près un mois à continuer les restrictions et à se serrer la ceinture», dit Nimâ Machouf.

Elle ajoute que cet effort permettra de «laisser plus de temps à la vaccination d’avancer au maximum», ce qui fera en sorte qu’«après ça, on va pouvoir vivre une liberté à long terme». 

L’épidémiologiste donne en exemple le cas d’une école qui a connu une grosse éclosion de COVID-19 en novembre et décembre. 

«Une bonne partie de parents étaient sur le carreau pendant les fêtes de Noël», raconte-t-elle. 

L’établissement est maintenant épargné par la troisième vague qui touche de nombreuses autres écoles de la province. 

«À cette école-là, il n’y a plus de cas. Ils ont atteint l’immunité collective, donc ils n’ont pas eu d’éclosion avec la nouvelle vague. Même si ça criait de partout, dans leur école, eux, ils ont eu un cas», soutient Mme Machouf. 

Elle considère que cette situation pourrait s’appliquer à l’ensemble de la province. 

«Donc si on est vaccinés ou déjà infectés et qu’on a traversé la COVID, on est immunisés et on pourrait penser que l’été sera beau», pense l’épidémiologiste. 

Écoutez l’entrevue complète de Nimâ Machouf dans la vidéo ci-dessus.

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres