/news/coronavirus
Navigation

Une maman de 24 ans frôle la mort après avoir attrapé le variant britannique

Elle est hospitalisée depuis plus d’une semaine

La mère de trois enfants samedi matin, hospitalisée à Québec après avoir perdu 40 livres.
Photo courtoisie La mère de trois enfants samedi matin, hospitalisée à Québec après avoir perdu 40 livres.

Coup d'oeil sur cet article

Une Québécoise de 24 ans gavée et branchée en permanence se bat pour sa vie à cause du variant britannique, qui lui a fait perdre 40 livres en quelques jours.

• À lire aussi: Atteint de la COVID et mort à 22 ans

• À lire aussi: COVID-19: le Québec compte 1754 nouveaux cas et 13 nouveaux décès

• À lire aussi: COVID-19: les cas en hausse au Québec, repli en Ontario

« Je veux juste passer le message que ce n’est pas parce que tu as 20 ans que tu ne l’attraperas pas », insiste d’emblée Roxanne Smith, la voix trop faible pour traduire la rage qui l’habite.

Clouée à son lit d’hôpital depuis une semaine à Québec, la mère monoparentale de trois enfants est en colère contre ceux qui ne respectent pas les consignes sanitaires.

Roxanne Smith, 40 livres en plus, avant son hospitalisation pour la COVID-19 à l'Enfant-Jésus de Québec.
Étienne Paré
Roxanne Smith, 40 livres en plus, avant son hospitalisation pour la COVID-19 à l'Enfant-Jésus de Québec.

« Ça n’aurait pas dû être moi en ce moment, ça aurait dû être un innocent qui va à des manifestations pas de masque », tonne-t-elle.

En entrevue avec Le Journal, samedi, elle affirmait ne pas savoir où elle a contracté la sournoise maladie puisqu’elle soutient ne pratiquement jamais sortir de chez elle. Toute sa famille a d’ailleurs été déclarée négative à la COVID-19. 

De mal en pis

Roxanne Smith était donc loin de se douter de ce qui l’attendait le 1er avril dernier, quand elle s’est présentée aux urgences de l’Hôtel-Dieu de Québec à cause de vomissements et d’une douleur persistante à la poitrine.

À ce moment, les médecins considèrent que ses symptômes ne correspondent pas vraiment à ceux de la COVID-19.

Ce n’est que quatre jours plus tard, après que son état s’est détérioré, qu’elle passera un test et que le diagnostic tombera. Depuis, sa santé n’a cessé de décliner et elle craint sérieusement d’y rester.

« Je ne suis réveillée que quelques heures par jour, quand il faut qu’on change ma couche et pour prendre mes antidouleurs », illustre la jeune femme.

Elle est aujourd’hui hospitalisée à l’Unité COVID de l’Enfant-Jésus, où elle a été contaminée en plus par la bactérie C. difficile.

Mince espoir

Très mal en point, elle n’a pas voulu parler en visioconférence avec ses trois jeunes enfants, de peur de les effrayer avec ses 40 livres en moins. Mais reste que c’est en pensant à eux qu’elle trouve la force de se battre.

« Hier, j’étais découragée et j’ai dit à mon médecin que je voulais mourir. Si je n’avais pas d’enfants, je ne demanderais que les soins de confort », laisse tomber celle qui devait entrer en droit à l’Université Laval en septembre.

Elle se doute cependant qu’elle ne pourra finir sa technique juridique à temps, comme la guérison sera longue. Juste réapprendre à manger par elle-même sera une affaire de mois.

Stress financier

« Je ne sais pas comment je vais faire pour y arriver. J’ai un condo à payer et je vis grâce aux prêts et bourses pour les parents aux études », s’inquiète Roxanne Smith, qui n’avait pas de problèmes de santé avant, si ce n’est qu’elle a déjà fait des péricardites, un problème cardiaque d’ordre mineur.


Samedi, le Québec a enregistré un sommet de nouveaux cas depuis le début de la troisième vague avec 1754 nouvelles infections. Le nombre de doses de vaccins administrées a aussi établi un record avec 73 023 injections.

À voir aussi:   

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres