/news/coronavirus
Navigation

Pas de retour à la normalité avant le 24 juin, dit Legault

Les mesures d’urgence sont prolongées dans les trois régions chaudes

Coup d'oeil sur cet article

Les Québécois ne peuvent rêver d’une vie un peu plus normale avant le 24 juin, prévient François Legault. Il prolonge déjà d’une semaine additionnelle les mesures d’urgence dans les régions très chaudes.

• À lire aussi: Tous les développements de la pandémie

• À lire aussi: Légère hausse des contacts sociaux dans les domiciles au mois de mars

La virulence du variant et la hausse des hospitalisations chez les plus jeunes n’augure rien de bon pour les prochaines semaines. « On a deux gros mois devant nous », a dû admettre mardi le premier ministre, la mine sombre. 

Des assouplissements aux mesures sanitaires ne sont pas pour demain. Le gouvernement ne croit plus désormais pouvoir desserrer l’étau avant que tous les adultes qui le souhaitent aient reçu leur première dose du vaccin.  

« Le nombre de jeunes qui sont contaminés, les personnes de 30, 40, 50 ans, a beaucoup augmenté dans les dernières semaines. Donc, on est dans une situation où, tant que ces personnes-là ne seront pas vaccinées, bien, on est dans le trouble », a insisté François Legault. 

Plus encore, la situation ne sera sous contrôle que lorsque la contagion dans les écoles prendra fin, c’est-à-dire à la fin de l’année scolaire, a fait valoir le premier ministre.  

« Ça veut dire que, le 24 juin, ça demeure la date où on peut espérer commencer à penser à la normalité », a-t-il souligné.

  • Écoutez l'entrevue de Pascal Bérubé au micro de Richard Martineau sur QUB radio:

Mesures d’urgence

Le premier ministre a d’ailleurs annoncé mardi la prolongation des mesures d’urgence jusqu’au 25 avril dans les régions de la province où la COVID-19 et son variant sont toujours très actifs. 

Le couvre-feu à 20 h de même que la fermeture des écoles et des commerces non essentiels sont reconduits à Québec, Lévis et Gatineau. La zone rouge foncé s’étend même à toutes les municipalités de Chaudière-Appalaches et de l’Outaouais.   

  • Écoutez l’ex-enquêteur Roger Ferland expliquer la situation dans laquelle se retrouvent les policiers qui font respecter les mesures sanitaires   

Il n’est pas question, pour le moment, d’ajouter des restrictions à Montréal et Laval. Les Montréalais et les Lavallois sont assignés à domicile dès 20 h le soir, mais les écoles et les commerces non essentiels sont ouverts.

« Ce n’est pas impossible que, dans les prochaines semaines [pour] des régions très denses comme Montréal et Laval, on soit obligés d’aller plus loin », a convenu François Legault. 

  • Écoutez le débat entre Pierre Nantel et Caroline St-Hilaire sur QUB radio:   

Port du masque

La Santé publique a néanmoins durci les règles entourant le port du masque à l’extérieur dans les zones rouges et orange.

Le couvre-visage est désormais obligatoire dès que deux personnes ne résidant pas à la même adresse pratiquent une activité en plein air. Cette restriction s’applique même aux couples qui n’habitent pas ensemble.

Le premier ministre a appelé mardi les jeunes adultes à la prudence devant la progression fulgurante du variant britannique, qui n’épargne personne.

« Ça fait un an qu’on vous dit : soyez solidaires des plus vieux, mais là, actuellement, c’est votre santé qui est en jeu. » 

À VOIR AUSSI | Les restrictions à Québec, Lévis et Gatineau  

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres