/news/health
Navigation

Problèmes de santé mineurs: les Montréalais invités à éviter les urgences

GEN-HOPITAL-MAISONNEUVE-ROSEMONT
Joël Lemay / Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

Les CIUSSS de Montréal invitent ceux qui sont aux prises avec des problèmes de santé mineurs à opter pour les cliniques médicales plutôt que les urgences.

Les salles d’urgence montréalaises ont présentement des taux d’occupation élevés, préviennent les cinq établissements de santé montréalais dans un communiqué diffusé mardi. 

Le taux moyen d’occupation des urgences de la métropole est effectivement de 117%, mardi soir, selon les données d’Index Santé. 

Le Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CHUM), l’Hôpital Santa Cabrini et l’Hôpital du Sacré-Cœur, par exemple, ont un taux d’occupation de 137%. 

À l’Hôpital de Verdun, à l’Hôpital général du Lakeshore et à l’Hôpital Royal-Victoria, le taux d’occupation des urgences dépasse 150%. 

Afin d’éviter d’engorger davantage les urgences, les CIUSSS proposent donc aux patients de se rendre dans les cliniques sans rendez-vous. 

«Plusieurs cliniques médicales montréalaises offrent actuellement des plages horaires pour du sans rendez-vous médical», indiquent-ils dans un communiqué. 

«Il est important de rappeler à la population que même en période de pandémie, il est possible de consulter un professionnel de la santé ou des services sociaux le jour même ou le lendemain sans se présenter dans une salle d’urgence», ajoutent les établissements de santé.