/entertainment/tv
Navigation

Festival international du film: Mon fils sélectionné à Moscou

Coup d'oeil sur cet article

La minisérie québécoise Mon fils a été sélectionnée au 43e Festival international du film de Moscou.

• À lire aussi: La pandémie teinte les séries

• À lire aussi: La pub pousse la télé à sa perte

Écrit et produit par Anne Boyer et Michel D’Astous (L’heure bleue), réalisé par Mariloup Wolfe, le drame en six épisodes se retrouve en compétition officielle au rendez-vous, qui démarre la semaine prochaine. Deux épisodes seront présentés le 26 avril.

« C’est une vitrine extraordinaire, se réjouit Anne Boyer, jointe au téléphone. Je suis vraiment contente et flattée de voir que notre série rayonne autant, mais je suis aussi déçue qu’on soit en pandémie, parce que je serais peut-être allée à Moscou ! »

Après Berlin

Mettant en vedette Antoine L’Écuyer, Élise Guilbault et Patrice Godin, Mon fils retrace le parcours d’un jeune homme atteint de schizophrénie. La série a été diffusée à TVA l’automne dernier, après avoir été offerte sur Club illico.

Il s’agit d’une autre sélection d’importance. En février, Mon fils faisait partie du volet Berlinale Series Market au Festival de Berlin. « On est d’autant plus fiers parce que c’était un grand défi de faire une série qui parle de santé mentale », déclare Michel D’Astous.

À VOIR AUSSI | Le baromètre des plus grands chanteurs et chanteuses québécois