/sports/hockey/canadiens
Navigation

«On doit connaître de meilleurs départs» –Nick Suzuki

Coup d'oeil sur cet article

Puisque les Flames avaient joué la veille, on s’attendait à ce que ce soit le Canadien qui donne le ton. Josh Anderson a frappé le poteau dès la première minute de jeu, mais le reste de la période a appartenu aux visiteurs.

« Je ne pense pas que nous ayons été surpris. Ils ont joué hier [mardi], ils ont remporté une grosse victoire. On savait qu’ils sortiraient forts. On doit connaître de meilleurs départs. »

– Nick Suzuki


Il faut dire que le Canadien éprouve des ennuis face aux Flames cette saison. Son dossier de 1-4-0 en est la preuve la plus probante. Lors des quatre dernières confrontations entre les deux équipes, les Montréalais n’ont marqué que trois buts.

« Les Flames sont bons pour bloquer des tirs. On n’est pas capables d’envoyer des rondelles au filet. Il faut trouver une façon, car nos tirs sont bloqués et le jeu repart dans l’autre direction. »

– Nick Suzuki


Avec l’enjeu qu’il y avait à la clé de ce match, il est difficile d’expliquer comment le Canadien a pu sortir aussi à plat.

« C’est à nous de dicter le rythme. Ils entrent dans notre territoire, font circuler la rondelle, effectuent de l’échec avant. Il faut qu’on coupe des jeux, qu’on garde notre homme et qu’on travaille en surnombre en fond de territoire. Ce soir [hier], nous avons été beaucoup trop lents à obtenir le soutien du deuxième homme. »

–Jeff Petry


Le Canadien a toujours trois matchs en main sur les Flames. Mais le revers d’hier permet à ceux-ci de s’approcher à quatre points du Tricolore.

« Quand il reste 16 matchs à jouer, tu dois avoir le sentiment d’urgence. Ce soir [hier], les Flames étaient plus désespérés que nous. »

–Dominique Ducharme