/news/provincial
Navigation

ACERO vise aussi une tour de 23 étages sur le boulevard Laurier

Quebec
Photo Stevens Leblanc La nouvelle tour du promoteur ACERO devrait compter plus de 200 condos.

Coup d'oeil sur cet article

Le promoteur ACERO revoit à la hausse son projet envisagé sur le boulevard Laurier. De dix étages, la tour dans les plans de l’entreprise devrait maintenant passer à 23 étages, a appris Le Journal.

Ces derniers mois, la direction d’ACERO et ses partenaires ont décidé d’abandonner l’idée d’ériger sur le terrain voisin de l’Hôtel Alt Québec un édifice de bureaux après le refus d’un important client potentiel.

ACERO vise maintenant la construction de plus de 200 condos sur ce site de 22 000 pieds carrés ainsi que l’aménagement d’espaces commerciaux au rez-de-chaussée de la tour. La nouvelle mouture du projet prévoit aussi un stationnement souterrain.

« Nous avions quand même réussi à louer deux étages, mais nous n’étions pas capables de passer le cap du 50 % [de location nécessaire pour démarrer le chantier] », explique le président d’ACERO, Benoît Raymond. « Ce n’est pas que les gens n’aimaient pas l’endroit. Le problème était plutôt le nombre de cases de stationnement disponibles pour les employés », poursuit-il.

Ce dernier ne cache pas que les impacts de la pandémie ont eu des répercussions sur le marché des immeubles de bureaux. Il est toutefois d’avis que cette situation devrait se résorber après la COVID-19. Il assure qu’il ne s’agit pas de la raison principale derrière ce changement de cap.  

50 millions $

L’ensemble du nouveau projet est évalué à une cinquantaine de millions de dollars. Si tout va bien, les travaux devraient débuter en janvier 2022. ACERO espère commencer la mise en marché de ses condos dès l’automne prochain.

« Nous avons beaucoup de demandes pour des unités résidentielles dans ce secteur », avance M. Raymond. « Cela va être un projet exceptionnel. Nous avons déjà fait signer des locataires commerciaux. On veut avoir des espaces de vie communs sur certains étages avec une piscine intérieure et une autre sur le toit. Il va aussi y avoir un gym », énumère l’homme d’affaires.

Ce projet sera à quelques pas des deux tours résidentielles dans les cartons du Groupe Dallaire, aussi d’une vingtaine d’étages. Elles devraient être construites sur les anciens terrains de l’Ozone Hôtel Bar et du Batifol. 

En février dernier, le président Michel Dallaire mentionnait au Journal que la vocation de chaque immeuble n’était toutefois pas encore définitive. Il espérait commencer les travaux d’ici la fin 2022.

On retrouvera aussi à moins d’un kilomètre le projet HUMANITI du promoteur montréalais COGIR Immobilier. Ce dernier prévoit la construction de quatre tours, dont la plus haute devrait atteindre 53 étages.

ACERO construit également actuellement un édifice de sept étages et de 100 logements sur l’ancien site de l’église Saint-François-d’Assise, dans Limoilou.

À VOIR AUSSI