/news/coronavirus
Navigation

Délestage à Québec: des anges gardiens au bout du rouleau

Quebec
Photo Stevens Leblanc La présidente de la FIQ du CHU de Québec, Nancy Hogan, ici devant l’hôpital du Saint-Sacrement, confie que les temps sont durs pour ses membres, avec la troisième vague qui frappe fort. « C’est beaucoup d’anxiété », dit-elle.

Coup d'oeil sur cet article

Épuisés, anxieux, à bout de souffle, écœurés : les représentants syndicaux de la santé sont à court de qualificatifs pour décrire l’ambiance devant le retour du délestage et du déplacement de personnel à Québec. 

• À lire aussi: Hôpitaux sous pression à Québec: des chirurgiens à 211$ l’heure à la place d’infirmières

• À lire aussi: Une autre bourde de la Santé publique

• À lire aussi: Tous les développements de la pandémie

« Ça vient un peu comme un coup de pelle en pleine face. [...] La déprime est généralisée », confie Laurier Ouellet, président de la section Chaudière-Appalaches de la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec (FIQ), inquiet du rythme de la montée des hospitalisations. 

Au CHU de Québec aussi, le syndicat est inquiet. Après l’annonce mardi d’un délestage des activités chirurgicales pouvant aller jusqu’à 35 %, le déplacement d’infirmières vers d’autres hôpitaux, où les départements COVID débordent, suscite des craintes.

« Tu es sorti de ton milieu, on t’envoie ailleurs du jour au lendemain, en zone chaude, explique Nancy Hogan, présidente locale de la FIQ. Les appels que l’on a, ce sont des cris du cœur, des gens en colère, inquiets, en pleurs. C’est difficile. »

Sur la Rive-Sud, le CISSS de Chaudière-Appalaches a confirmé au Journal que le délestage avait débuté, en priorisant pour l’instant le report de rendez-vous en clinique externe.

Du côté de l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec (IUCPQ), un plan de modulation prévoit le report de 15 % à 67 % des interventions selon les départements.

Crainte de départs massifs

Dans ce contexte, les exécutifs syndicaux craignent d’assister à des départs massifs. 

« Le déplacement de personnel est recommencé, le temps supplémentaire obligatoire n’a jamais arrêté, on est inquiet pour les vacances, on va faire quoi si c’est annulé ? Il y a quelque chose qui ne passera plus », explique Laurier Ouellet, sommant le gouvernement d’arrêter d’utiliser l’expression « anges gardiens ». « Avec ce qu’on vit, ça devient ridicule. »

Le personnel malade représente aussi un enjeu, atteint de la COVID-19 ou tout simplement au bout du rouleau.

« Oui, il faut soigner la population, on l’a toujours dit, mais si ça continue, si on ne prend pas soin de nos soignants, eux aussi vont venir occuper des lits dans pas long, eux aussi vont être malades, affirme Nancy Hogan. On ne le sait pas où ça s’en va. »

Situation de plus en plus critique

La situation devient critique, alors que l’on compte désormais plus de 115 patients dans les unités COVID de la grande région de Québec. Le total a augmenté de neuf personnes en 24 heures à peine. 

Sur la Rive-Nord, 90 patients se trouvent actuellement dans cinq hôpitaux. En Chaudière-Appalaches, 26 personnes sont actuellement hospitalisées.

Et pendant ce temps, les cas, eux, continuent d’augmenter, avec 293 nouvelles infections mercredi à Québec. La Rive-Sud en comptait 195. 

Portrait dans les hôpitaux de Québec (au 13 avril)    

Saint-Sacrement  

  • Hors soins intensifs : 1 patient  
  • Soins intensifs : 0 patient   

Hôtel-Dieu  

  • Hors soins intensifs : 0 patient  
  • Soins intensifs : 1 patient   

CHUL  

  • Hors soins intensifs : 3 patients  
  • Soins intensifs : 0 patient   

Saint-François d’Assise  

  • Hors soins intensifs : 1 patient  
  • Soins intensifs : 0 patient   

IUCPQ  

  • Hors soins intensifs : 21 patients  
  • Soins intensifs : 6 patients   

Enfant-Jésus  

  • Hors soins intensifs : 43 patients  
  • Soins intensifs : 15 patients   

Source : ministère de la Santé et des Services sociaux

À VOIR AUSSI | Les restrictions à Québec, Lévis et Gatineau  

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres