/opinion/columnists
Navigation

On rit, mais c’est de moins en moins drôle

FD-Manif anti masque
Photo AGENCE QMI, Guy Martel

Coup d'oeil sur cet article

Vous êtes déprimés parce que vous ne pouvez pas aller au gym ?

Pour vous changer les idées, allez au Cinéma L’Amour, à Montréal.

Il est ouvert tous les jours à partir de 11 h. 

Jusqu’au 20 avril, on y présente Beyond F***ed avec Tommy Pistol et le chef-d’œuvre fétichiste Schoolgirl Bound 5

ESPRIT SAIN, CORPS SAIN

Au Cinéma L’Amour, on célèbre la diversité. Les mardis, c’est la « soirée zizi » pour les gais. Les mercredis, les soirées trans. Et les samedis, les soirées « sauvages » pour couples échangistes. 

Et comme l’a démontré le journaliste Louis-Philippe Messier l’autre jour dans nos pages, toutes les activités physiques sont permises, pour autant que vous portiez le masque. 

Et après, on nous dira que le gouvernement ne pense pas à notre santé mentale !

  • Écoutez l'éditorial de Richard Martineau sur QUB radio:

LA CONFUSION RÈGNE

Les gens disent que les consignes sont confuses.

Faux. C’est simple comme bonjour.

C’est juste que le Dr Arruda les explique mal. 

Si vous êtes un couple hétérosexuel marié et que vous marchez direction nord-sud sur le côté est de la rue, alors que le vent souffle à une vitesse de 15 km/h, l’homme doit porter un masque, mais pas la femme. 

Pour les conjoints de fait qui ne vivent pas à la même adresse, c’est le contraire, pourvu que les couleurs de leurs zones respectives soient complémentaires. 

Ça tombe sous le sens, non ?

Sophie et Richard ne sont pas bons aux fourneaux, mais ils savent cuisiner leurs invités! Invitez-vous à la table de Devine qui vient souper? une série balado originale.

On rit, mais c’est de moins en moins drôle. La fatigue est en train de se transformer en rage. 

Les gens sont à cran. J’ai des amis qui se sont fait insulter sur les réseaux sociaux juste parce qu’ils ont osé dire qu’ils préféraient la tarte aux cerises à la tarte aux pommes.

On est rendu là. La moindre peccadille risque de se transformer en bagarre. Un conseil : si jamais vous vous faites couper par un cycliste ou un automobiliste alors que vous roulez tranquillement dans la rue, ne faites rien. 

Parce que même si vous donnez juste un petit coup de klaxon (pas un gros HONK HONK agressif, juste un petit poutte-poutte d’avertissement), vous risquez de prendre un coup sur la gueule. 

« UN DERNIER KILOMÈTRE »

Je travaille dans les médias, je trempe dans la pandémie du matin au soir, et je ne sais plus quoi penser. 

Alors j’imagine comment doivent se sentir Monsieur et Madame Tout-le-monde. Ils doivent avoir le tournis.

On nous dit de porter un masque à l’extérieur, mais on n’installe pas de ventilateurs dans les écoles et on ne passe pas des tests de dépistage rapide dans les lieux de travail... alors que ce sont les principaux foyers d’éclosion !

Et attendez, cette semaine, des experts de la revue scientifique The Lancet ont dit que le vaccin ne viendra pas à bout de la pandémie !

« En décembre, on pensait que les vaccins feraient de la COVID-19 une chose du passé. Or, avec l’arrivée de variants plus dangereux, il est possible que l’on ne s’en sorte pas avec ça... » 

Et moi qui pensais que le 24 juin, on pourrait commencer à retrouver un semblant de vie normale...

Comme disait Sophie Thibault : « J’ai l’impression de courir un marathon et que plus j’avance, plus le fil d’arrivée recule... »