/sports/opinion/columnists
Navigation

Pêcher en temps de pandémie, pas facile

X
Photo Julien Cabana Oui il sera possible de réserver un chalet pour la pêche cet été, mais dans quelles conditions, ça, personne ne peut le dire présentement.

Coup d'oeil sur cet article

À l’approche du début de la saison de pêche de la truite, plusieurs amateurs se demandent bien comment les choses vont fonctionner. La réponse est assez simple : personne ne peut le dire encore.

Tout ce qui va se dérouler au cours des prochaines semaines sera dicté par l’évolution de la pandémie que nous traversons.

Tout d’abord, à compter du 23 avril, vous pourrez pêcher la truite mouchetée sauf que les conditions seront compliquées. Vous pouvez demeurer dans votre région et vous rendre sur les bords d’une rivière ou sur un lac accessible au public. Toutefois, vous devez garder en tête de toujours respecter les normes sanitaires, dont la distanciation sociale, un élément essentiel dans les circonstances actuelles. Il vous faut limiter au maximum vos contacts. Donc, oubliez les parties de pêche en groupe pour le moment. Seul l’avenir dira si on va pouvoir le faire plus tard.

Comme le recommande la santé publique, il ne faut pas se déplacer d’une région à l’autre. Si vous avez envie de vous essayer à la pêche, trouver un site dans votre région.

De toute façon, les consignes sont très claires présentement. Il est défendu de se rendre dans les zones jaunes. Donc, pas de pêche en Gaspésie et sur la Côte-Nord. Seuls les gens qui habitent dans ces régions pourront se rendre à leur chalet. 

PRINTEMPS HÂTIF, MAIS..

Nous vivons véritablement un printemps exceptionnel avec des températures qui font en sorte que la nature sera prête plus rapidement que d’habitude pour accueillir les pêcheurs. 

Même si c’est invitant, il faut se rappeler que les territoires comme les zecs, les réserves fauniques et les pourvoiries n’ouvriront pas nécessairement plus rapidement. Oui, les conditions seront meilleures pour toutes ces organisations, mais pas plus facile.

L’an dernier, la pandémie a drôlement compliqué la vie sur ces territoires qui offrent de la pêche, que ce soit à la journée ou avec séjour, en raison des normes sanitaires. Il leur a fallu attendre longtemps, dans certains cas, avant d’avoir des normes claires pour la réception de clients pêcheurs. Présentement, bien malins ceux qui pourront dire de quoi les choses auront l’air dans quelques semaines parce que tout est dépendant de la situation épidémiologique. Les décisions prises par la Santé publique vont fixer les règles sauf que présentement, il ne sert à rien de vouloir obtenir des réponses, simplement parce qu’il n’y en a pas.

Nul doute que les organisations comme Zecs Québec, la Sépaq et les pourvoiries, vont donner signe de vie lorsqu’elles seront capables. L’an dernier, il y a eu une saison de pêche. Il va en avoir une celle année, ça, c’est certain.

En bref

RÉSERVATIONS 2022

Dès samedi, vous allez pouvoir réserver un séjour de pêche ou de villégiature pour 2022, dans les différents établissements de la Sépaq. L’offre des différentes destinations du réseau sera répartie à travers des plages horaires bien définies, afin de distribuer l’achalandage pendant la journée. En ligne, une salle d’attente virtuelle sera mise en place et des rangs de priorité seront distribués de façon aléatoire à tous ceux qui s’y trouveront à l’heure d’ouverture d’une plage. Il sera aussi possible de réserver par téléphone au 1-800-665-6567. Les réservations pour un séjour de villégiature pour 2022 à Anticosti seront aussi disponibles ce samedi. Mentionnons qu’au total, plus de 700 chalets sont offerts en location. Pour en savoir plus : www.sepaq.com.

NOUVEAU PROGRAMME RÉSEAU ZEC

Zecs Québec vient d’obtenir une aide financière de la part du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs, pour développer son nouveau programme : Relève et mise en valeur de la faune. Cela va permettre à 22 zecs de pouvoir offrir des activités de chasse à l’ours noir dès ce printemps. Il est possible de jumeler cette chasse avec des journées de pêche, une possibilité qui n’existait pas auparavant. Pour tout connaître sur les sites disponibles et les conditions reliées au programme, vous pouvez vous rendre sur le site : www.reseauzec.com.

PÊCHE À LA JOURNÉE

Vous pouvez réserver présentement une partie de pêche à la journée sur l’un des 500 lacs accessibles cet été, dans le réseau de la Sépaq. À gué, en chaloupe ou à bord d’une embarcation personnelle, vous pouvez tenter de déjouer les truites, dorés, brochets et touladis qui peuplent les plans d’eau de ces territoires. On vous offre aussi l’accès à des cartes pour la majorité des plans d’eau, où sont indiquées les meilleures places de pêche. Vous pouvez consulter l’horaire des plages de réservations en vous rendant sur le site www.sepaq.com ou encore en téléphonant au 1-800-665-6567.

AIDE AUX POURVOYEURS

Le gouvernement a accordé une aide financière aux pourvoiries du Québec. Cela permettra à ces entreprises offrant des services de qualité et des activités multiples en forêt partout sur le territoire, de passer au travers des problèmes financiers causés par la dernière saison, avec la pandémie. Aussi, elles pourront développer des structures d’accueil et de nouvelles activités qui sauront répondre aux attentes de tous les amants de la nature.