/news/coronavirus
Navigation

Hausse importante des cas: l’Ontario ferme ses frontières et appelle à l’aide

Hausse importante des cas: l’Ontario ferme ses frontières et appelle à l’aide
Photo TVA Nouvelles

Coup d'oeil sur cet article

Confrontés à une troisième vague hors de contrôle dans la province ontarienne, Québec et l’Ontario fermeront leur frontière commune. Doug Ford réclame également l’aide de ses homologues provinciaux et du fédéral, devant une situation qu’il compare à un «enfer» causé par les variants de la COVID-19.

• À lire aussi - Vaccin d’AstraZeneca: plus de risques de faire une thrombose dans votre salon

• À lire aussi - Tous les développements de la pandémie

Dès lundi, des barrages routiers contrôleront les voitures qui tentent d’entrer en Ontario, a annoncé le premier ministre Doug Ford vendredi. Seules les personnes qui travaillent dans la province, qui ont besoin de soins de santé ou qui transportent des biens seront acceptées.  

Quelques minutes plus tard, la ministre de la Sécurité publique du Québec déclarait que la même mesure s’appliquera également aux visiteurs ontariens. «Il faut limiter la propagation des variants. C’est une question de sécurité», a écrit Geneviève Guilbault sur Twitter.  

La fermeture de la frontière ontarienne, qui s’appliquera aussi au Manitoba, s’inscrit parmi une série de nouvelles restrictions annoncées par le premier ministre Doug Ford, dont le prolongement du confinement et de strictes limites sur les rassemblements extérieurs.  

«Mes amis, nous perdons la bataille entre les variants et le vaccin», a déclaré M. Ford, sur un ton inquiet.  

Forte hausse

L’Ontario est aux prises avec une importante troisième vague de la pandémie de COVID-19. La province a inscrit un triste record, vendredi, avec 4812 nouveaux cas.  

Vingt-cinq décès sont aussi à déplorer, tandis que les hospitalisations, déjà très élevées, continuent d’augmenter, atteignant 1955 (+23): 701 personnes sont présentement aux soins intensifs (+42) et 480 se trouvent sous respirateur artificiel (+38). 

Mais la situation pourrait encore s’aggraver fortement. Des modélisations présentées par des experts gouvernementaux prévoient jusqu’à 20 000 nouveaux cas par jour si de plus fortes mesures ne sont pas mises en place.  

La semaine dernière, le médecin hygiéniste en chef de l’Ontario a même évoqué la nécessité de recourir au triage si la situation continue de se détériorer, soit la nécessité de choisir quels patients pourront continuer de recevoir des soins hospitaliers.  

Vaccination

Au cours de son point de presse, Doug Ford a pointé du doigt l’approvisionnement inégal en vaccins, de compétence fédérale, pour la situation de sa province.  

«Nous avons vu des cliniques fermer et refuser des gens parce que nous n’avons pas l’approvisionnement dont nous avons besoin. [...] Alors, s’il y a quoi que ce soit que le gouvernement fédéral peut faire maintenant pour nous obtenir plus de vaccins: nous en avons besoin maintenant», a lancé le premier ministre ontarien.  

Doug Ford a également appelé Justin Trudeau à limiter les vols internationaux et interprovinciaux vers l’Ontario, afin de prévenir la propagation du variant brésilien depuis l’Ouest canadien.  

Pénurie de personnel

La province voisine fait également face à une importante pénurie de personnel: les hôpitaux de la province auront besoin de 4145 infirmières au cours des quatre prochains mois.  

Dans une lettre à ses homologues provinciaux, Doug Ford demande d’envoyer 620 professionnels de la santé en renfort. 

Des provinces maritimes, largement épargnées par la pandémie jusqu’ici, pourraient envoyer du personnel. Le premier ministre canadien a également indiqué que la Croix-Rouge canadienne est prête à être déployée afin d’aider à l’effort de vaccination.  

Pour le moment, le gouvernement Legault n’a pas répondu à la requête de la province voisine. Toutefois, Doug Ford a dit comprendre que la situation est également tendue dans le réseau de la santé québécois.   

À VOIR AUSSI | Quand doit-on porter le masque? 

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres