/opinion/columnists
Navigation

Une fin de vie à son image

Coup d'oeil sur cet article

Michel Louvain a toujours protégé son intimité. Sa vie privée l’est restée jusqu’à sa mort. Mais quand il a reçu le verdict définitif de ses médecins, il a demandé à son compagnon depuis 25 ans, Mario Théberge, d’officialiser leur longue, discrète et exemplaire vie commune. 

Il y a quelques jours, donc, le couple s’est marié. Et c’est ainsi que la vie de Michel Louvain s’est terminée. Par ce geste de fidélité amoureuse, par une volonté d’affirmer publiquement l’existence de celui sans lequel sa vie n’aurait pas été aussi douce et aussi heureuse.

Son Mario était son miroir, son apaisement, son bonheur et son secret. D’ailleurs, Mario, plus jeune que Michel, était non seulement son chéri, mais aussi son protecteur, son soutien et son admirateur. Ces deux-là faisaient la paire.

Découvrez À haute voix, une série balado sur les enjeux de la société québécoise contemporaine, par Denise Bombardier.

Michel Louvain appartenait à une autre génération. Il n’a jamais souhaité sortir du placard. Son tempérament, ses valeurs traditionnelles dans une certaine mesure et sa conviction que chanter pour son public était sa façon de vivre, expliquent pourquoi il a vécu à l’écart des revendications collectives et minoritaires.

  • Écoutez la chronique de Denise Bombardier sur QUB radio:

Les deux hommes s’assumaient simplement. Mario, malgré sa tristesse, malgré sa douleur, exprime sa joie devant l’amour et l’extraordinaire manifestation d’affection déferlés à l’endroit de Michel Louvain, son compagnon de tant d’années.

Il est bouleversé par tout l’amour que les femmes du Québec expriment à celui qu’il ne cessera jamais d’aimer.

À l’évidence, depuis 48 heures, toutes les femmes du Québec sont en deuil. Et c’est bien là le mystère. Il y a peu de chanteurs qui parviennent à transformer leur public féminin en veuves. Aujourd’hui, les Québécoises savent que le gentleman-chanteur est resté fidèle : à elles et à cet homme avec qui il partageait sa vie.

Une vie de dignité, d’émotions renouvelées et de respect des autres.