/news/transports
Navigation

Sondage: 52% des répondants sont favorables au tramway

Commandé par un groupe anti-tramway

Coup d'oeil sur cet article

Selon un sondage CROP commandé par un groupe opposé au tramway, une courte majorité de 52% des citoyens de la grande région de Québec demeurent tout de même favorables à ce mode de transport structurant «dans sa forme actuelle».

• À lire aussi: Bruno Marchand officialise sa candidature à la mairie de Québec

Sur l’échelle de la RMR de Québec, 52% se disent donc favorables au projet, contre 42% «peu» ou «pas du tout» favorables. Quelque 6% des répondants sont «indifférents» à cet enjeu. 

«C’est too close to call. La population ne pourrait pas être plus divisée sur le projet. Advenant une vraie consultation publique sur le tramway via un référendum, il est impossible de prédire quelle en serait l’issue», a lâché Marc Roussin, porte-parole de «Tramway non merci», ce matin, en point de presse.  

Selon lui, «il est totalement faux d’affirmer que le tramway représente les désirs et les besoins de la population. Aucun élu provincial ou municipal n’a de mandat clair de la population pour aller de l’avant avec le tramway».  

Stéphane Lachance, autre porte-parole du regroupement, a également insisté sur le fait que ce résultat demeure très serré, «malgré le battage médiatique» entourant le tramway depuis plusieurs mois. 

Le sondage a été réalisé auprès de 1000 citoyens de la RMR de Québec, entre le 25 mars et le 7 avril. Il a coûté environ 11 000$. Cette somme a été réunie grâce à près de 500 dons récoltés en une dizaine de jours auprès de sympathisants du regroupement. 

Sans offrir un appui formel à Québec 21, les membres du groupe ont rappelé que le parti d’opposition à l’hôtel de ville de Québec est la seule formation politique qui rejette le mégaprojet dans sa forme actuelle. Les militants de «Tramway non merci» espèrent que Québec 21 dévoilera bientôt son propre projet. 

Autres chiffres

Par ailleurs, 65% des personnes sondées disent qu'elles n’utiliseraient pas le tramway pour aller au travail ou à l’école après la pandémie.  

Aussi, la plupart des citoyens (51%) sont insatisfaits de la gestion du dossier du tramway par Régis Labeaume. Cette insatisfaction monte à 61% lorsque la question porte sur la gestion du dossier par le gouvernement Legault.   

En février, au moment du bras de fer entre le gouvernement du Québec et la municipalité, un sondage Léger/Le Journal montrait que l’appui populaire au tramway était de l’ordre de 50% ou de 56% en excluant les indécis.  

Dans une première réaction, Québec 21 a soutenu ce midi, par voie de communiqué, «qu’à la lumière des résultats d’un sondage publiés ce matin sur le projet de tramway du maire Labeaume, on constate que les citoyens demeurent divisés sur le mode choisi». 

Invité à réagir, le maire Labeaume a choisi de se moquer des commanditaires du sondage en affirmant «qu’ils ont dû être bien déçus» du résultat.


À VOIR AUSSI: