/weekend
Navigation

Univers sombre, énigmatique et fantastique

Frédérick Durand
Photo Andréanne Lemire Frédérick Durand

Coup d'oeil sur cet article

À l’instar du musicien en lui se plaisant à toucher à divers styles et instruments, Frédérick Durand est l’auteur d’une quinzaine de romans aux genres variant selon son inspiration, ses défis autoproclamés et son humeur. Son instrument préféré en littérature ? Le thriller, saupoudré d’un peu de fantastique. Exactement ce qu’il nous offre avec Dans les pas d’une poupée suspendue.

Frédérick Durand ne sait pas s’il croit à une forme de vie après la mort et c’est exactement ce qui fait partie de l’intérêt d’écrire sur le sujet, croit-il. 

« Cela me permet de mettre une image plus précise sur cette abstraction, explique l’écrivain de 47 ans. La forme du thriller me parle beaucoup, car c’est une littérature de l’intensité et contrairement à ce qu’on peut penser, c’est vraiment une célébration de la vie, comme un bon tour de montagnes russes. Cela a aussi un effet cathartique, car quand on lit un roman où le personnage vit des choses incroyables, cela permet de relativiser nos petits problèmes. »

L’auteur a grandi à Champlain, un petit village situé entre Trois-Rivières et Québec, à une époque où les magasins fermés le dimanche forçaient les enfants à user, dans leurs jeux, de beaucoup d’imagination.

Aujourd’hui enseignant en littérature et en communications au cégep de Trois-Rivières, il explique que l’enseignement nourrit à la fois sa réflexion, son apprentissage et son écriture. Et que les prix et distinctions – dont le prix Jacques-Brossard qu’il a raflé pour La nuit soupire quand elle s’arrête – font autant plaisir qu’ils viennent confirmer sa place dans le monde littéraire.  

Se confronter dans l’imaginaire  

<strong><em>Dans les pas d’une poupée suspendue</em><br>Frédérick Durand</strong><br>Tête première<br>272 pages
Photo courtoisie
Dans les pas d’une poupée suspendue
Frédérick Durand

Tête première
272 pages

Si l’histoire de fond a d’abord vu le jour en tant que nouvelle publiée dans la revue des étudiants en arts et lettres de son cégep, Dans les pas d’une poupée suspendue aura demandé plus de 5 ans de travail entrecoupé et de recherches à son auteur. 

Ce thriller fantastique à l’atmosphère ultra-travaillée met en scène Robert, un commis de supermarché marginal et isolé. Ayant eu pour seule figure d’inspiration celle de son mystérieux oncle Hervé, un événement viendra changer sa vie tout en lui faisant découvrir la vérité au sujet de cet oncle aux intérêts discutables. 

« Robert se fait offrir des éléments qui vont venir flatter ses mauvais penchants, explique l’écrivain. Étant déjà fragile au départ, il va sombrer dans ce piège. » 

Ce roman construit sur le principe d’accélération propre au thriller plaira assurément aux amateurs d’imaginaire avides de récits porteurs d’une certaine intensité. Aux lecteurs ouverts à certains sujets plus sensibles aussi, il faut le dire (horreur, sexualité), ayant envie d’être confrontés.