/news/coronavirus
Navigation

COVID-19 à Québec: la santé de la région passe par la Rive-Sud

Meilleur bilan à Québec, mais la vaccination doit progresser sur l’autre rive

Les villes de Québec (au bas de la photo) et de Lévis ainsi que les traversiers qui les relient, dimanche après-midi.
Photo Didier Debusschère Les villes de Québec (au bas de la photo) et de Lévis ainsi que les traversiers qui les relient, dimanche après-midi.

Coup d'oeil sur cet article

Le bilan s’améliore de plus en plus à Québec, mais la situation épidémiologique pourrait à nouveau empirer si l’on continue à bouder le vaccin AstraZeneca sur la Rive-Sud, craint la Santé publique régionale.

La vaccination va bon train dans la Capitale-Nationale, car 212 153 doses ont été administrées jusqu’à présent, offrant ainsi une certaine protection contre la COVID-19 à 28 % de la population régionale, dont 40 % des 55 ans à 59 ans. 

Les doses reçues trouvent rapidement preneur et les vaccinations sans rendez-vous sont souvent comblées dans le temps de le dire.

Si bien que 20 000 autres doses de Pfizer et 2000 d’AstraZeneca supplémentaires sont attendues en début de semaine.  

Et même si la Santé publique régionale refuse de crier victoire, on recense le bilan le plus faible depuis plus de deux semaines, avec 184 nouveaux cas en 24 heures.

Environ 22 % moins de personnes, en moyenne, sont devenues porteuses de la maladie chaque jour cette semaine par rapport à la précédente. 

Vaccin boudé

Mais l’engouement nettement moindre pour la vaccination au sud du fleuve, notamment pour le vaccin d’AstraZeneca, jette une ombre sur Québec. 

En recevant 5000 doses supplémentaires du vaccin britannique vendredi, le CISSS de Chaudière-Appalaches devait organiser un grand blitz vaccinal ce week-end pour toutes les écouler d’ici lundi. 

Or, à 15 h 30 dimanche, seulement 1137 des 6221 vaccins inoculés ce week-end étaient attribués à AstraZeneca. 

« On est tellement proche, Rive-Nord et Rive-Sud, qu’il faut que la population [de Chaudière-Appalaches] réponde aussi à cet appel-là si on veut se sortir de la pandémie [dans la région] », souligne Patricia McKinnon, directrice de la vaccination pour le CIUSSS de la Capitale-Nationale. 

Stratégies

Face à l’échec de l’opération de la fin de semaine, le CISSS de Chaudière-Appalaches a mis en place plusieurs stratégies dans le but d’écouler son stock du vaccin britannique d’ici les prochains jours. 

Des équipes mobiles se déplaceront notamment directement dans les entreprises de la région pour vacciner les personnes de 55 ans et plus qui le souhaitent.

Les plages horaires de vaccination sans rendez-vous resteront aussi ouvertes toute la semaine. 

« On pense aussi que si on ouvrait la vaccination aux 50-55 ans, ces doses-là trouveraient rapidement preneur », estime Sandra Morin, responsable du comité de coordination des éclosions en milieux de vie et de soins au CISSS.


On compte désormais plus de 3 millions de décès liés à la COVID-19 dans le monde depuis la découverte de la maladie en décembre 2019.

Situation épidémiologique  

Capitale-Nationale

  • Cas totaux : 29 472 (+184) 
  • Hospitalisations actuelles : 112 (+2) 
  • Soins intensifs : 26 (+5) 
  • Décès : 1050 (+1) 
  • Vaccins administrés : 212 218 (+9065)*  

Chaudière-Appalaches : 

  • Cas totaux : 15 211 (+139) 
  • Hospitalisations actuelles : 32 (+1) 
  • Soins intensifs : 12 (+2) 
  • Décès : 298 (aucun nouveau décès) 
  • Vaccins administrés : 111 523 (+3946)*  

*En date de samedi

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres