/opinion/columnists
Navigation

Emmenez-en des vaccins!

Coup d'oeil sur cet article

Des situations comme celle qu’on a vue en Beauce, cette semaine, où des centaines de doses de vaccins n’ont pas trouvé preneur, sont devenues intolérables pour tous ceux qui attendent impatiemment de les recevoir.

Le Québec tire plutôt bien son épingle du jeu en matière de vaccination, comparativement aux autres provinces canadiennes. Tout est cependant loin d’être parfait. La Santé publique aurait notamment avantage à revoir ses façons de faire en matière de distribution des vaccins. 

Il est inacceptable que des doses prêtes à être administrées, et qui ne trouvent pas preneur, ne puissent être réacheminées et distribuées à d’autres personnes de manière beaucoup plus efficace.  

Jeunes atteints 

Les plages horaires non comblées devraient rapidement être rendues disponibles à des groupes considérés prioritaires puis à la population en général, peu importe l’âge. Après tout, les variants n’épargnent plus les jeunes. 

Dans le cas d’AstraZeneca, le vaccin deviendra bientôt accessible aussi à un plus grand nombre de personnes. Comme aucun facteur de risque particulier n’a été identifié, on estime en effet que Santé Canada devrait annoncer cette semaine que le vaccin pourra être distribué aux moins de 55 ans. Plusieurs seront intéressés à le recevoir au plus vite.  

Impatience  

On a bien senti l’impatience du ministre de la Santé, cette semaine, par rapport à la stratégie de distribution dont les règles sont édictées par la Santé publique.  

Lors de sa visite en Beauce, jeudi, Christian Dubé a rappelé que c’est la Santé publique qui décide des catégories d’âge. Il a laissé entendre que des changements seraient bientôt apportés. « Il y a tellement de pression et on manque tellement de vaccins, j’espère que la santé publique va s’ajuster là-dessus. » 

La descente aux enfers qui se poursuit chez nos voisins ontariens permet de constater à quel point il importe de vacciner le plus de monde possible, le plus rapidement possible. Il s’agit d’être plus créatif.