/news/politics
Navigation

Éric Duhaime veut sa place à l’Assemblée nationale

Éric Duhaime veut sa place à l’Assemblée nationale
Luc Cinq-Mars/24 HEURES MTL/AGENCE QMI

Coup d'oeil sur cet article

Élu chef du Parti conservateur du Québec samedi, Éric Duhaime se dit conscient que son parcours vers les élections de 2022 sera parsemé d’embûches, mais espère faire progresser la formation politique.

L’animateur et chroniqueur, mais aussi ancien conseiller politique, estime que les conservateurs ont tout ce qu’il faut pour apporter une dose de changement au paysage parlementaire québécois.

Même si son parti a obtenu moins de 1,5% des voix aux élections de 2018, M. Duhaime s’est dit encouragé par le fait que plus de 10 000 personnes ont voté lors de la course à la chefferie virtuelle de sa formation, qui s’est terminée samedi.

«Vous avez collectivement sorti le Parti conservateur du statut de tiers parti. On est vraiment un parti comme les autres en termes de membership, en termes de base, en termes de militants», a indiqué M. Duhaime, en conférence vidéo, dimanche.

«Je ne me suis pas engagé pour un an. Je vois ça comme le travail d’une décennie. J’ai l’intention de rester là, de voir le Parti conservateur croître sous mon leadership», a-t-il ajouté en mentionnant que cette croissance pourrait prendre du temps.

  • Écoutez le professeur de sciences politiques à l’Université Laval Marc-André Bodet sur l’arrivée officielle d’Éric Duhaime dans l’arène politique

L'ancien conseiller politique de Mario Dumont à l'Action démocratique du Québec (ADQ) n’a pas encore choisi dans quelle circonscription il se présentera.

«Je ne vous cacherai pas que j’irai là où j’ai le plus de chances de me faire élire, a-t-il annoncé, précisant qu’il s’installera fort probablement dans les environs de la ville de Québec. Pour moi, c’est très important que je fasse mon entrée à l’Assemblée nationale, peu importe les résultats à la prochaine élection.»

Unir les conservateurs

M. Duhaime a également confirmé que le Parti conservateur aurait un candidat dans les 125 circonscriptions québécoises en 2022. Trois ans auparavant, ils n’avaient été que 101 à représenter les couleurs conservatrices.

Le chef sortant, Adrien Pouliot, continuera de servir la cause du parti, a affirmé le nouveau maître à bord. Comme il a tenté de le faire ces dernières années, M. Duhaime souhaite unifier les conservateurs.

«Je ne veux pas soustraire des gens. Je ne suis pas allé en politique pour soustraire des conservateurs, je suis là pour les additionner. On va tenter, maintenant, de mettre toutes les machines ensemble pour que le parti sorte de là unifié et plus fort, plus nombreux», a-t-il déclaré.

Il a mentionné, en outre, que les quatre partis représentés à l’Assemblée nationale (Coalition avenir Québec, Parti québécois, Parti libéral du Québec et Québec solidaire) pensaient tous de la même façon et qu’il se présente ainsi comme le seul «vrai conservateur» du lot.