/news/health
Navigation

Le talc pourrait être nocif pour la santé humaine

Coup d'oeil sur cet article

Après une évaluation de plus de deux ans, Santé Canada a jugé que le talc, qui a fait l’objet de plusieurs poursuites par le passé, pourrait entraîner différents problèmes de santé. 

L’organisme gouvernemental, en collaboration avec Environnement et Changement climatique Canada, a fait part de ses observations sur le talc dans son Plan de gestion des produits chimiques, qui a été rendu public jeudi.

Celui-ci serait nocif pour les poumons si certains produits de poudres libres de talc sont inhalés. Des produits de soins personnels contenant du talc pourraient aussi causer le cancer de l'ovaire s’ils sont utilisés sur les parties génitales féminines.

Rappelons qu’en 2017, le géant américain Johnson & Johnson a été condamné à verser 417 millions $ US à une femme qui blâmait l’entreprise après avoir développé un cancer des ovaires.

De plus, en décembre 2018, l’agence Reuters a publié une enquête révélant que le géant américain du secteur des produits pour l'hygiène a délibérément caché pendant plusieurs décennies que son talc contenait parfois de l'amiante.

L'évaluation du gouvernement fédéral a toutefois souligné que l'exposition au talc présent dans le papier, le plastique, la peinture, la céramique, les mastiques et les aliments, ainsi que de nombreux cosmétiques, produits de santé naturels et médicaments en vente libre n’est pas dangereux.

Par conséquent, le gouvernement a proposé des mesures qui visent à aider à gérer les risques associés à l'usage du talc dans un nombre limité de types de produits, notamment dans certains cosmétiques, produits de santé naturels et médicaments en vente libre dans un nombre limité.
L’étude a également pu conclure que le talc n'était pas dangereux pour l'environnement.