/finance
Navigation

Le roi de la porno vend son château

Il demande 20 millions $ pour l’imposante propriété dont la construction est inachevée

manoir Pornhub
Photo Chantal Poirier Les travaux semblaient au point mort au moment du passage du Journal au manoir de l’avenue Jean-Bourdon dans l’arrondissement Ahuntsic-Cartierville de Montréal mercredi.

Coup d'oeil sur cet article

Avant même qu’il ne soit complètement aménagé, le luxueux manoir d’un des patrons du controversé site Pornhub situé en bordure du boisé de Saraguay, dans le nord de Montréal, a été mis en vente pour près de 20 M$.

Feras Antoon est à la tête de l’entreprise montréalaise Mindgeek, qui gère diverses plateformes comme Pornhub. 

Il avait acheté sans hypothèque deux terrains contigus sur l’avenue Jean-Bourdon en juillet 2016 pour près de 2,3 M$, comme le rapportait Le Journal en décembre dernier. M. Antoon y offre aujourd’hui une demeure pour 19,8 M$.

Appelée à préciser les raisons de la vente de l’homme d’affaires montréalais, la courtière immobilière Dana Antoon a refusé de répondre à nos questions. Il a également été impossible de rejoindre le principal intéressé.

  • Écoutez la chronique de Félix Séguin sur QUB radio: 

Luxe

L’imposant château compterait jusqu’à huit chambres, sept salles de bains et neuf places de stationnement. Une salle de piano avec une galerie d’art et un gym figurent aussi dans la description des nombreuses pièces.

La superficie du terrain de la propriété à vendre serait de 61 130 pieds carrés.

« L’extérieur est presque terminé ainsi que les cloisons intérieures. Il s’agit d’une occasion unique d’acquérir le manoir à ce stade et de compléter le design proposé ou de le personnaliser à son propre goût », peut-on lire sur le site Royal LePage.

Cette image tirée de Google Maps permet de constater l’ampleur de la propriété.
Photo d'archives
Cette image tirée de Google Maps permet de constater l’ampleur de la propriété.

Au moment de notre passage jeudi, les travaux semblaient en suspens, avec la machinerie lourde stationnée sur le terrain couvert de gravier. 

Selon les documents consultés par Le Journal, Feras Antoon et sa conjointe ont été visés par un préavis d’exercice d’une vente sous contrôle de justice, en raison d’une dette de plus de 26 000 $ à un constructeur. Le montant aurait été finalement remboursé.

Dérogations

Le propriétaire avait demandé à l’arrondissement Ahuntsic-Cartierville une dérogation pour avoir un muret de béton surmonté d’une clôture en fer dépassant les limites prévues par la réglementation.

Après une consultation auprès des riverains, l’arrondissement a entériné la dérogation lors d’un conseil d’arrondissement du mois de mars. 

Ce n’est pas la première fois que l’administration locale plie face aux demandes de M. Antoon. La Presse avait révélé l’année dernière qu’Ahuntsic-Cartierville avait autorisé à contrecœur l’abattage de 220 arbres pour permettre la construction de la maison.

Révélations

Mindgeek a été éclaboussé par une enquête du New York Times qui faisait état de la présence de vidéos de pornographie juvénile sur le site Pornhub. Dans la foulée de ces révélations, des compagnies de crédits ont interdit à leurs clients de payer sur cette plateforme.

Plus tôt cette année, Feras Antoon et son collègue Marmorstein Tassillo ont dû s’expliquer devant le Comité permanent de l’accès à l’information, de la protection des renseignements personnels et de l’éthique de la Chambre des communes. Ils ont notamment refusé de s’excuser auprès d’une femme dont une vidéo intime aurait circulé sur le web alors qu’elle n’avait que 14 ans.

À la mi-mars, plusieurs dizaines de députés fédéraux ont réclamé qu’une enquête criminelle soit déclenchée. 

À VOIR...