/news/coronavirus
Navigation

Les règles sanitaires resserrées à Uashat

Coup d'oeil sur cet article

L’application des mesures sanitaires a été resserrée vendredi dans la communauté de Uashat mak Mani-Utenam, sur la Côte-Nord, afin de contrer les comportements délinquants qui peuvent favoriser la propagation de la COVID-19. 

Dans une vidéo, le chef Mike McKenzie, le directeur du Conseil, le chef de police et la directrice des services de santé ont lancé un appel à la population devant une situation qualifiée de critique.

Un relâchement significatif des règles sanitaires, notamment celles sur les rassemblements, a été observé dernièrement dans la communauté et les autorités craignent une transmission du virus par des personnes asymptomatiques.

«Il y a aussi des personnes en isolement qui ne respectent pas les mesures d’isolement. C’est des facteurs qui nous inquiètent», a indiqué Gilbert Dominique, directeur général du Conseil Innu Takuaikan Uashat mak Mani-Utenam (ITUM).Le corps de police autochtone a par ailleurs précisé qu’il collabore avec la santé publique pour veiller au respect des périodes de confinement.

«À partir de maintenant, le directeur de la santé publique va nous ordonner de procéder à votre confinement obligatoire. Là, on est rendu avec un pouvoir de plus», a expliqué le chef de police Raynald Malec, soulignant que l’heure de la tolérance est passée.

Des amendes pourraient ainsi être remises et des citoyens être forcés à respecter leur quarantaine pour tenter de ralentir la propagation du virus dans la communauté.

«On intervient avec des gens qui font des bingos, des partys de poker, des fêtes d’enfants, d’adultes. C’est terminé. À partir de maintenant, chaque personne qui se trouve dans une résidence aura une infraction de 1546 $. On a le pouvoir du ministre», a soutenu le chef de police.

La cellule de crise innue créée pour gérer la pandémie a également constaté que certains membres ne déclarent pas leur déplacement à l’extérieur de la communauté pour éviter l’obligation de subir un test de dépistage à leur retour.

«Les autorités de la santé publique mènent présentement des enquêtes épidémiologiques, mais on ne connait pas clairement le portrait pour notre communauté avant le début du mois de mai prochain», a fait savoir Gilbert Dominique.

L’hôtel Quality Inn de Uashat sera donc de nouveau aménagé en centre de confinement au cours des prochains jours, comme ce fut le cas lors de la première vague de la pandémie. Le Conseil des Innus souhaite ainsi convaincre des étudiants et les membres de la communauté qui arrivent de l’extérieur de la région à respecter leur période d’isolement.

À VOIR AUSSI   

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres