/weekend
Navigation

Faire la paix avec le passé

Élodie Hesme
Photo courtoisie Élodie Hesme

Coup d'oeil sur cet article

Comédienne remarquée, parolière pour Céline Dion, écrivaine de talent, la Française Élodie Hesme propose une excellente histoire où les fantômes du passé – dans tous les sens de l’expression – côtoient des personnages d’aujourd’hui. Avec Mes chers fantômes, elle signe une histoire tantôt comique, tantôt dramatique, où le passé revient hanter le présent, et où le présent doit guérir le passé.

Barbara, une jeune esthéticienne énergique et occupée, court à travers les rues d’Aubusson pour ouvrir son salon de beauté. Personne ne s’étonne de ses frasques, de sa vie un peu rock’n’roll, ni de ses nuits plus longues que ses jours.

Rien ne la contrarie dans sa course folle jusqu’à ce qu’Ava, morte depuis un an, lui joue une sonate pour piano de Beethoven. Barbara se demande si elle est devenue folle... avant d’accepter l’évidence : elle est médium et chargée d’une mission. 

Elle n’a d’autre choix qu’aider les défunts à trouver le repos éternel. À travers ses rencontres et les fantômes surgis d’un passé plus ou moins lointain, elle apprend à faire la paix avec le présent.

Élodie Hesme, une écrivaine à la plume sensible, très juste et très dynamique, avait envie de faire du bien, en écrivant ce roman. « Je voulais partir d’une femme ordinaire, à qui il arrive des histoires extraordinaires », commente-t-elle, en entrevue. 

« En traitant des fantômes de l’au-delà, mais aussi des fantômes du passé, je voulais arriver à faire la paix avec moi-même, de la même façon qu’on fait la paix avec un fantôme, qu’on fait la paix avec son passé pour avancer. Je crois profondément que tant qu’on n’a pas fait la paix avec ce passé, tant qu’on n’a pas décidé d’être adulte, d’avancer et de soigner cet enfant qui est en nous – une espèce de résilience –, alors on n’avance pas. »

Un monde parallèle

Elle avait envie de traiter aussi de l’au-delà, sans noirceur, sans pathos, sans peur. « Juste comme un monde parallèle où c’est un petit peu comme une fréquence de radio. Tu changes de fréquence et ils sont avec nous, ils nous entourent, ils sont bienveillants, et c’est eux qui viennent vers nous et pas l’inverse. »

Elle voulait que ces fantômes de l’au-delà, comme les fantômes du passé, on soit en paix avec eux. « On ne doit pas mettre son passé dans une chape de plomb ni sous un oreiller de plume. On doit regarder les choses en face et je crois que c’est ça, être adulte et pouvoir à son tour être parent et donner le meilleur de soi. »

Elle note que son héroïne, Barbara, a beaucoup de mal à revenir sur son passé fracturé. « Pour elle, elle l’avait oublié. Mais je crois que ça s’affronte plus que ça s’oublie, en fait. Quels que soient les traumatismes qu’on a pu vivre. Et je voulais parler de ce silence, qui est pour moi une arme de destruction massive. Je voulais casser la gueule à ce silence, pour avancer. »

Élodie voulait que la lumière resurgisse et que chaque fantôme l’accompagne et lui fasse faire un pas de plus vers ce passé qu’elle doit comprendre.

Hypersensible

Élodie se dit hypersensible et très connectée. « Je pense qu’il n’y a pas de hasard, il n’y a que des synchronicités et des petits clins d’œil tout le temps. J’ai vécu des choses un petit peu inexplicables et j’ai trop de respect pour les passeurs d’âmes pour me dire médium. Je suis romancière et j’ai de l’imagination. »

Elle dit qu’en France, tout le monde est amoureux de Valentin, un des fantômes de l’histoire. « J’ai l’impression que l’histoire de Valentin est passée directement d’en haut à ma main, sans passer par mon cerveau. »

  • Élodie Hesme est comédienne, parolière et écrivaine.
  • Elle a joué dans les séries Les Rivières pourpres, Chérif et dans le film Le Grand Bain de Gilles Lellouche.
  • Elle est parolière pour Céline Dion, Florent Pagny et Johnny Hallyday.
  • Elle signe son deuxième roman.

EXTRAIT

Mes chers fantômes<br/>
Élodie Hesme<br/>
Éditions Michel Lafon<br/>
368 pages
Photo courtoisie
Mes chers fantômes
Élodie Hesme
Éditions Michel Lafon
368 pages

« Comment fait-on pour retrouver une vie normale quand le paranormal vous a rendu visite ? Comment fait-on quand les morts ont fait irruption dans votre vie pour que vous les aidiez ? Comment fait-on pour reprendre son train-train quotidien quand l’Au-delà vous a donné plus d’importance en quelques jours que n’importe qui en plus de quarante ans ? »