/opinion/columnists
Navigation

Trudeau et l’Inde: des larmes de crocodile

Coup d'oeil sur cet article

Dans ce journal, les mises au point sont faites par la direction quand elle le juge à propos.

Ce qui suit n’est qu’une chronique d’opinion rédigée par un pigiste et n’engageant que lui.

La une du Journal de jeudi montrait Justin Trudeau vêtu d’un habit traditionnel indien.

Elle le pressait d’empêcher l’arrivée au Canada de vols en provenance de l’Inde.

Vous avez vu certaines réactions : « controversée », « malaise », « stéréotype », « xénophobie », etc. 

Revisitons les faits.

  • Écoutez la chronique de Joseph Facal avec Sophie Durocher sur QUB Radio :

Agir

Jeudi, on apprend que l’Inde vit une recrudescence fulgurante d’infections : 315 000 nouveaux cas en 24 heures, et l’on ne parle que de ceux officiellement recensés dans un pays de 1,4 milliard d’habitants aux infrastructures sanitaires très inégales.

La recrudescence semble reliée à un variant particulièrement redoutable. 

Se pose donc la question : faut-il interdire ou non, vite ou non, les vols en provenance de l’Inde ?

La une ne laisse aucune ambiguïté sur la réponse suggérée. 

Or, devinez quoi ? Quelques heures plus tard, Ottawa annonce la suspension des vols en provenance de l’Inde pour les 30 prochains jours.

Ben coudonc.

Pourquoi avoir brassé le pommier de Justin Trudeau si vite ? 

Faut-il rappeler qu’au début de l’an dernier, pendant que la pandémie flambait en Chine, les vols en provenance de ce pays arrivaient les uns après les autres au Canada ?

Il a fallu des jours pour que Trudeau sorte de son déni jovialiste et décrète leur interruption.

Cette fois, la recrudescence en Inde survient après un an d’efforts pénibles exigés de tous ici pour surmonter une crise dans laquelle la gestion laxiste du transport aérien a joué un rôle indéniable.

« Il faut être prudent pour ne pas stigmatiser certaines communautés », a dit François Legault.

Il ne faut pas alimenter « les préjugés », a dit le ministre Charette.

Bien sûr, mais si un variant trouve son origine dans un pays X ou Z, faut-il s’interdire de le dire parce que cela pourrait heurter des gens originaires des pays X et Z ?

Si je dis que la gestion de la pandémie est catastrophique au Brésil, suis-je en train de « stigmatiser » tous les Brésiliens ?

Certains ont trouvé que la photo de Justin Trudeau en costume traditionnel indien entretenait un stéréotype folklorique.

Mais c’est lui qui avait choisi de s’habiller ainsi, pensant flatter ses hôtes indiens.

Qui entretient un stéréotype folklorique ? Celui qui s’habille ainsi ou celui qui lui rappelle son choix vestimentaire, qui lui valut de faire rire de lui dans le monde entier ?

Concurrence

On pouvait ne pas aimer cette page frontispice, mais certaines réactions furent savoureuses.

Alexandre Boulerice, du NPD, l’a trouvée « dégoûtante », mais n’exprime pas beaucoup de dégoût pour ce que certains membres du NPD disent des Québécois.

Manon Massé n’a pas apprécié non plus, mais invoque la diversité des opinions pour tolérer que des membres de son parti approuvent les propos d’Amir Attaran sur le Québec.

Quant aux chemises déchirées par les concurrents du Journal, qui s’en étonnera ?