/news/coronavirus
Navigation

Un virus similaire à celui causant la COVID-19 découvert dans une chauve-souris

Coup d'oeil sur cet article

Un nouveau coronavirus similaire à celui qui cause la COVID-19 a été découvert dans une chauve-souris au Royaume-Uni.

• À lire aussi: Les dromadaires du Kenya sous haute surveillance

Le virus, nommé RhGB01, a été trouvé par une étudiante en écologie de 22 ans, au moment où elle récoltait des excréments pour un de ses projets, a rapporté dimanche le Times of London.

Dans sa forme actuelle, le virus ne pose aucun risque d’infection pour les humains. On craint toutefois que le SRAS-CoV-2 ne se combine avec le RhGB01 pour former un nouveau virus, qui pourrait alors infecter les humains si une chauve-souris contracte la COVID-19.

«Le spicule — la partie du virus qui se fixe aux cellules hôtes pour les infecter — n’est pas compatible avec la capacité d’infecter les cellules humaines», a indiqué Andrew Cunningham de la Zoological Society of London, coauteur de l’étude sur ce virus.

«Prévenir la transmission du SRAS-CoV-2 aux chauves-souris est essentiel avec la campagne mondiale actuelle de vaccination de masse contre ce virus», peut-on lire dans l’étude qui sera publiée dans le périodique Scientific Reports.

Diana Bell, une professeure de l’Université East Anglia impliquée dans l’étude, a déclaré que celle-ci mettait en évidence les risques pour les personnes qui entrent en contact avec des chauves-souris.

«Tous ceux qui entrent en contact avec des chauves-souris ou leurs excréments, comme les sauveteurs ou les spéléologues, devraient porter [de l’équipement de protection] pour réduire les chances d’une mutation», a-t-elle expliqué.

Elle a également insisté pour qu’une réglementation mondiale soit mise en place pour toutes les personnes qui manipulent les chauves-souris et d’autres espèces sauvages.

L’étudiante qui a fait la découverte craint pour sa part que de telles trouvailles aient des répercussions sur l’espèce.

«Je crains que les gens aient soudainement peur des chauves-souris et qu’ils commencent à les chasser. C’est la dernière chose que je veux et ce serait inutile», a raconté Ivana Murphy.

«Comme tous les animaux sauvages, s’ils ne sont pas dérangés, ils ne représentent aucune menace», a-t-elle ajouté.

À VOIR AUSSI | Ces animaux qui nous transmettent des virus

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres