/news/coronavirus
Navigation

Ordonnance de fermeture ignorée: un commerce de meubles hors-la-loi à Lévis

Les policiers de Lévis ont visité les lieux 39 fois

Ordonnance de fermeture ignorée: un commerce de meubles hors-la-loi à Lévis
Photo Agence QMI, Guy Martel

Coup d'oeil sur cet article

Un site de vente de meubles de Lévis accumule les constats d’infractions en continuant d’opérer malgré 39 visites des policiers et une ordonnance de fermeture de la Santé publique.

• À lire aussi: COVID-19: toujours moins d’hospitalisations à Québec

• À lire aussi: Le trafic est de retour à 80% malgré la troisième vague

Le 9 avril dernier, l’établissement a été forcé de cesser temporairement ses activités après avoir reçu plusieurs avertissements.

Ces avertissements visent notamment le port du masque et l’absence de dispositif de désinfection

Le commerce a été tapissé par un ordre de fermeture de la Santé publique.
Photo Agence QMI, Guy Martel
Le commerce a été tapissé par un ordre de fermeture de la Santé publique.

Pourtant, deux semaines plus tard, le magasin du boulevard Guillaume-Couture était toujours ouvert et prêt à servir ses clients.

« On a vraiment une problématique avec ce commerce-là en ce moment », indique la porte-parole du Service de police de la Ville de Lévis (SPVL), Véronique Blouin.

« Menace réelle »

De nombreuses copies de l’ordre de fermeture ont été affichées sur le bâtiment.

Invoquant une « menace réelle à la santé de la population », les autorités exigent la fermeture du commerce Gripsou inc. au 9285, boulevard Guillaume-Couture. L’immeuble n’est identifié par aucune enseigne.

Ordonnance de fermeture ignorée: un commerce de meubles hors-la-loi à Lévis
Photo Agence QMI, Guy Martel

Le document signé par la directrice de santé publique de Chaudière-Appalaches, la Dre Liliana Romero, vise le président de Gripsou, Sébastien Palardy. Joint par Le Journal, ce dernier affirme qu’il n’a plus aucun lien désormais avec ce commerce. 

Adresse connue

« Je ne travaille pas pour l’entreprise. J’ai quitté l’entreprise en 2020 », a expliqué M. Palardy. Enregistrée à la même adresse, on retrouve toutefois l’entreprise Sepal Import Export, un grossiste de meubles.

L’homme d’affaires est inscrit comme administrateur d’une fiducie qui contrôle cette autre entreprise.

Depuis l’ordonnance de fermeture émise le 9 avril, le SPVL s’est rendu aux portes de l’immeuble à 22 reprises. Mais si on remonte au 7 janvier, les policiers ont dû s’y rendre un total de 39 fois.

Depuis le 10 avril, au moins six constats d’infractions ont été remis. Mais ces chiffres sont « certainement » sous-évalués, selon Mme Blouin, car il arrive souvent que le policier omette d’indiquer le nom de l’entreprise dans les cartes d’appels.

Le SPVL et la Santé publique évaluent les options si la situation ne change pas.

La salle d’exposition était inaccessible lundi, mais des individus ont chargé de la marchandise.

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres