/world/usa
Navigation

COVID-19 : d’autres bonnes nouvelles aux États-Unis

COVID-19 : d’autres bonnes nouvelles aux États-Unis
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Pendant que les équipes canadiennes ne peuvent toujours pas accueillir de partisans, la reprise s’accélère au sud de la frontière, puisque le gouverneur du Massachusetts, Charlie Baker, a indiqué mardi que les clubs de son territoire pourraient évoluer dans des enceintes combles d’ici le mois d’août. 

• À lire aussi: Les Américains vaccinés n’ont plus besoin de porter de masque en extérieur hors des foules

• À lire aussi: COVID-19 : «aucun signe» de contagion après un concert-test de 5000 personnes à Barcelone

Ainsi, les Bruins et les Celtics de Boston auraient l’occasion de jouer à guichets fermés au TD Garden. Il en serait de même pour les Red Sox au Fenway Park et les Patriots de la Nouvelle-Angleterre au Gillette Stadium de Foxboro, qui sert aussi de domicile au Revolution. Évidemment, le tout est conditionnel à un bilan sanitaire satisfaisant aux yeux des autorités.

En attendant, Baker a précisé que les formations sportives locales pourront faire passer la capacité de leur édifice respectif de 12 % à 25 % à compter du 10 mai. Ce jour-là, les Bruins accueilleront les Islanders de New York pour leur dernier duel local de la saison régulière.

Au Missouri aussi

D’autres clubs des principales ligues nord-américaines augmentent aussi progressivement leur capacité pour les matchs locaux. C’est le cas des Royals de Kansas City, qui accueilleront 17 400 partisans en mai. La limite avait été fixée à 10 000 en avril, alors que 37 903 personnes peuvent normalement y prendre place lors des matchs du baseball majeur.