/news/society
Navigation

Saguenay–Lac-Saint-Jean: son 250e don de plasma à 78 ans

Coup d'oeil sur cet article

Une dame de 78 ans de Chicoutimi, au Saguenay–Lac-Saint-Jean, a fait son 250e don de plasma mardi, chez Plasmavie.

Dès l'ouverture du centre au Saguenay il y a presque six ans, Lise Bouchard y a fait du bénévolat, et c'est dans ce cadre qu'elle a fait son premier don. Elle est devenue une donneuse régulière depuis.

La pandémie l'a cependant forcée à prendre une pause lorsque les 70 ans et plus ont dû s'isoler à la maison à la demande du gouvernement.

«J'y vais à toutes les semaines. Moi, je n'ai pas eu la chance de donner la vie alors si je peux en sauver d'autres, je serai bien heureuse», a affirmé à TVA Nouvelles Mme Bouchard.

Les besoins sont d'ailleurs grandissants parce que les recherches prouvent de plus en plus les bienfaits du plasma, par exemple pour les grands brûlés et pour la médication ou les traitements.

Heureusement, l'année dernière en a été une record pour les centres de dons. À Chicoutimi seulement, plus de 22 000 dons ont été amassés.

«Notre année fiscale, c'est du 1er avril au 31 mars et c'est une année record pour nous. On avait un objectif de 19 500 qu'on a dépassé, vraiment», a expliqué la coordonnatrice du centre Plasmavie de Chicoutimi, Frédérique Bergeron.

En ce moment, il y a environ 500 dons par semaine qui y sont récoltés, mais avec la venue du printemps, l'équipe a noté une diminution de l'achalandage.

Pour faire un don, il faut d'abord prendre rendez-vous au centre Plasmavie.