/news/coronavirus
Navigation

Séparer la Côte-Nord en deux paliers d'alerte?

Coup d'oeil sur cet article

Des élus de l’est de la Côte-Nord, où les cas de COVID-19 apparaissent au compte-gouttes depuis les dernières semaines, s’impatientent. Les préfets de Sept-Rivières et de la Minganie ont réclamé mardi l’instauration de paliers d’alerte distincts dans leur région.

Deux grandes préoccupations sont dans l’esprit de plusieurs citoyens des villes de l’est de la Côte-Nord. Ils craignent une contamination provenant de la Haute-Côte-Nord et de Manicouagan. Ces deux MRC ont connu une flambée de cas positifs à la COVID-19 dans les dernières semaines.

Des citoyens redoutent également un changement de palier d'alerte, du jaune au rouge, qui viendrait resserrer les mesures sanitaires partout sur la Côte-Nord. Le préfet de la Minganie, Luc Noël, ne voudrait pas que ses citoyens paient le prix d’une situation vécue à des centaines de kilomètres de chez eux.

Une distance de 450 km sépare Havre-Saint-Pierre et Baie-Comeau.

Le préfet prévient qu’il y aura une levée de boucliers si les mesures sont appliquées mur à mur sur la Côte-Nord, dans la situation hypothétique d’un changement de couleur.

«Pas sûr que notre population accepterait ça d'entrée de jeu, comme une lettre à la poste, qu'on change de couleur alors qu'on est à cinq heures de route. Je suis content qu'il n'y ait pas de changement de couleur. En même temps, je pourrais dire: pourquoi on n'est pas dans le jaune?»

Luc Noël et son homologue de Sept-Rivières, Alain Thibault, ont réclamé l’instauration de paliers d’alerte distincts.

M. Thibault, aussi maire de Port-Cartier, va plus loin: il croit qu’un point de contrôle devrait être mis en place entre Port-Cartier et Baie-Comeau pour prévenir la transmission du virus.

«C'est pas être égoïste de demander ça. À l'heure actuelle, ça nous prend tout notre petit change pour retenir le monde, les garder motivés. Si on tombe en rouge, ça va écœurer tout le monde.»

Questionné à ce sujet mardi, le directeur de santé publique de la Côte-Nord, Richard Fachehoun, a indiqué qu’il n’est pas rendu à l’étape de suggérer de scinder la région en deux. Il a affirmé que, pour le moment, les mesures sanitaires du palier jaune permettaient de protéger la population.

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres