/news/politics
Navigation

Une manifestation anti-mesures sanitaires au Stade olympique inquiète

Coup d'oeil sur cet article

Québec solidaire s’inquiète de la tenue, samedi, d’une manifestation de militants opposés aux mesures, aux abords du Stade olympique, à Montréal, lieu d’une mégaclinique de vaccination contre la COVID-19.

«Le droit de manifester, je le respecte, mais il y a [aussi] les droits des travailleurs: ils ont le droit d’aller travailler en santé et sécurité, en paix», a indiqué le député d’Hochelaga-Maisonneuve, Alexandre Leduc, mardi.

L’événement intitulé «Québec debout!» et annoncé sur Facebook, entre autres, doit se tenir le 1er mai aux abords du Stade olympique. Déjà, plus de 28 000 personnes se sont dites intéressées à y participer sur le réseau social.

«Nous considérons les mesures sanitaires comme excessives et injustifiées. Nous demandons un retour à la vie normale, y affirment les organisateurs. Le moment est venu de tous se lever en même temps pour créer un rassemblement historique et pacifique.»

Selon Alexandre Leduc, ces manifestants «se trompent de cible».

«Ce n'est pas la bonne cible, d'aller manifester aux abords du Stade olympique, aux abords d'un centre de vaccination massive et, moi, j'en appelle au civisme, au civisme des personnes qui prévoient aller manifester ce samedi», a-t-il martelé.

Le Stade olympique est l’un des lieux choisis par le gouvernement pour accueillir une mégaclinique de vaccination. Le premier ministre du Québec, François Legault, y a d’ailleurs reçu son vaccin contre la COVID-19. 

  • Écoutez la chronique de Richard Martineau avec Mario Dumont, sur QUB radio