/news/currentevents
Navigation

Procès pour meurtre: Benoit Cardinal ne témoignera pas

Accusé d’avoir tué sa conjointe, il gardera le silence

BENOIT CARDINAL MEURTRE JAËL CANTIN
Photo courtoisie de la cour Benoit Cardinal, accusé de meurtre

Coup d'oeil sur cet article

JOLIETTE  |  Benoit Cardinal ne livrera pas sa version des faits au jury chargé de décider s’il a, oui ou non, battu à mort sa conjointe des 16 dernières années.

• À lire aussi: Procès Cardinal: la défense doute des compétences d’une biologiste

Les avocats de l’homme de 34 ans ont annoncé mercredi qu’ils ne feraient entendre aucun témoin, incluant l’accusé.

C’est son droit le plus strict, puisque toute personne qui fait face à la justice est présumée innocente et n’est jamais dans l’obligation de s’expliquer quant aux gestes qu’on lui reproche.

Benoit Cardinal est inculpé du meurtre prémédité de sa conjointe, Jaël Cantin. 

La femme de 33 ans, mère de six enfants, a été assassinée le 16 janvier 2020, dans sa résidence de Mascouche.

Selon des experts entendus au procès, au palais de justice de Joliette, la victime a succombé à un traumatisme contondant à la tête, probablement causé par la force humaine.

Après 15 jours de procès répartis sur un mois, la Couronne a clos sa preuve mercredi. 

Le récit du 33e et dernier témoin de la poursuite était très court, mais il a apporté un élément nouveau pour les jurés.

1 million $ à sa mort

Deux ans avant sa mort, Jaël Cantin avait contracté une assurance vie auprès de la compagnie Sun Life par l’entremise d’un ami conseiller en sécurité financière.

« S’il arrive quelque chose à l’assurée, une mort prématurée, sa famille va avoir un revenu à long terme », a expliqué mercredi Frédérick Scheidler.

Dans ce cas-ci, le contrat prévoyait que la somme d’un million $ serait remise en totalité au bénéficiaire... Benoit Cardinal.

Par l’entremise d’autres témoins, la Couronne a déjà avancé que l’accusé avait des dettes, et qu’il avait fait des emprunts à haut risque.

Puis, six jours avant le meurtre, Cardinal a quitté son emploi au Centre jeunesse de Laval, après avoir été suspendu.

Les plaidoiries finales des avocats auront lieu lundi prochain.